Objectif patrimoine / Un village traditionnel d’artisans polynésiens dans les Jardins de Paofai

imagelead-culturebouge-sept-2013Rencontre avec Theano Jaillet, directrice du Musée de Tahiti et des Îles et Mirella Fuller, présidente du comité organisateur des expositions artisanales des îles Australes.

Objectif patrimoine

Rendez-vous les 14 et 15 septembre au Musée de Tahiti et des Îles pour célébrer les 30èmes journées européennes du patrimoine (2ème édition à Tahiti), autour d’un programme d’animations et de visites un peu particulier mis sur pieds par l’équipe du Musée. Profitez de ce moment privilégié, entièrement gratuit, pour découvrir une autre approche des richesses de la culture polynésienne d’hier à aujourd’hui.

L’année 2013 revêt pour le monde du patrimoine du vieux continent une importance bien particulière : elle est le cadre de la commémoration du centenaire de la loi du 31 décembre 1913, texte fondateur pour la protection des monuments historiques en France. En Polynésie française, le contexte est un peu différent : nous ne célébrons pas 100 ans de protection du patrimoine mais 96 ans.

 

Un peu d’histoire

 

En 1917, le gouverneur Julien crée la Société des Etudes Océaniennes (S.E.O), dont le texte de loi montre la nécessité mais aussi l’urgence de recueillir, de conserver et de protéger les « témoins » de la civilisation ma’ohi alors en voie d’extinction.

Cette même année, deux arrêtés d’une grande importance pour la protection du patrimoine polynésien sont promulgués : l’arrêté du 11 juin 1917 interdit l’exportation des objets historiques sans autorisation du Gouverneur :

« Afin d’éviter la disparition de quelques souvenirs précieux de l’histoire ou de l’archéologie océaniennes, le gouverneur fait part de son intention d’en interdire purement et simplement l’exportation sans autorisation spéciale ; on conservera de la sorte, sur place, bien des souvenirs précieux qu’un mercantilisme imprévoyant risquerait de faire disparaître à jamais. » ;

L’arrêté du 24 octobre 1917 permet ensuite d’octroyer des locaux provisoires à ce qui deviendra le premier musée de Tahiti, appelé Musée de Pape’ete (dans l’ancienne caserne Bruat). La mission de la S.E.O : en plus « d’étudier sur place, toutes les questions se rattachant à l’anthropologie, l’ethnologie, la philologie, l’archéologie, l’histoire et les institutions, mœurs, coutumes et traditions des Maoris de la Polynésie Orientale », elle s’attache également à rassembler et conserver « vestiges, monuments et objets ayant un intérêt historique ou artistique », ainsi qu’à enrichir et diversifier une collection ethnologique.

Le Musée de Tahiti et des îles – Te Fare Manaha est créé officiellement le 7 mars 1974 par délibération de l’Assemblée Territoriale en tant qu’établissement public territorial. L’ouverture au public des trois premières salles d’exposition permanente a lieu le 30 mai 1977 et dans sa totalité, le 30 juin 1979.

Au programme

L’idée de ces deux journées du Patrimoine, en Polynésie comme partout ailleurs où elles sont célébrées, est d’appréhender les différentes étapes qui ont présidé à la protection d’un lieu ou d’un objet à travers des visites et des animations diverses. Ainsi, vous pourrez découvrir l’histoire de l’établissement et de ses collections, mais aussi l’évolution des savoir-faire en matière de conservation et de mise en valeur du patrimoine : autant d’outils qui ont permis de transformer notre approche et notre connaissance du patrimoine. Des ateliers créatifs pour enfants seront proposés par Pascale Cruchet, enseignante en arts plastiques et membre de l’association des Amis du Musée de Tahiti et des Îles, qui sera d’ailleurs présente pour l’occasion. N’hésitez pas à rencontrer ses membres pour connaître leurs projets en faveur du Musée, et éventuellement apporter votre concours !

L’ambition de l’édition 2013 des Journées du Patrimoine reste enfin celle qui a fait vivre toutes les éditions précédentes et qui constitue l’identité même de la manifestation : faire connaître les richesses culturelles qui nous entourent, dans toute leur diversité.

Les journées du patrimoine : Pratique

– Samedi 14 et dimanche 15 septembre, de 9h à 17h

– Au Musée de Tahiti et des Îles

– Visites guidées des réserves et des salles d’exposition, animations,

– Ateliers créatifs pour enfants samedi et dimanche : 10h et 15h, séance d’une heure, thématique des parures corporelles pour les enfants de 4 à 10 ans.

– Entrée libre

+ d’infos : 54 84 35 – www.museetahiti.pf et sur Facebook « Musée de Tahiti et des Îles – Te Fare Manaha ».

 

Sources : « Les collections du Musée de Tahiti et des Îles », ouvrage collectif, édition MTI-TFM, www.journeesdupatrimoine.culture.fr

 

 

– –

Un village traditionnel d’artisans polynésiens dans les jardins de Paofai

A l’occasion de la Coupe du Monde de Beach Soccer FIFA – Tahiti 2013, qui se déroule du 18 au 28 septembre, un « village polynésien » sera mis en place pour animer les jardins de Paofai et faire découvrir à la clientèle internationale les richesses artisanales de notre Pays.

Promouvoir la culture et le savoir-faire polynésiens, tel est l’objectif de ce village organisé conjointement par le Comité « Tahiti i te Rima Rau » (CTRR),  l’association « Artisanat d’Art », le Comité organisateur des expositions artisanales des îles Australes (COEAA) et la fédération artisanale « Te rima viru no Takaroa », avec le soutien du Ministère du Logement, des Affaires Foncières, de l’Economie Numérique, de la Communication et de l’Artisanat, porte parole du Gouvernement et du Service de l’Artisanat Traditionnel.

Environ 130 artisans venus des cinq archipels seront présents quotidiennement sur le site pendant la durée de l’événement, faisant ainsi profiter au public d’un voyage au cœur de la tradition et des particularités de nos îles.

Des démonstrations artisanales seront proposées durant la manifestation et les artisans dévoileront l’étendu de leur savoir faire et les spécificités de leurs univers créatifs, tant au niveau de leurs produits que des matières premières utilisées. Vannerie et tressage des Australes, sculpture des Marquises, réalisations en coquillages, nacre et perles des Tuamotu et des Gambier, artisanat d’art dans lequel les artisans de l’archipel de la Société excellent, couture, tifaifai, mono’i, tous proposeront des produits traditionnels jugés comme innovants et inspirés de l’environnement et du patrimoine culturel polynésiens.

Les visiteurs auront également le plaisir d’apprécier les créations de tous ces artisans lors des défilés et des démonstrations organisés au sein du village.

 

Village traditionnel d’artisans polynésiens : Pratique

– Du 18 au 28 septembre 2013

– Jardins de Paofai

– De 9h à 22h (sous réserve)

– Exposition-vente, démonstrations, défilés

– Entrée libre

+ d’infos : Service de l’artisanat traditionnel – 54 54 00