NAEA BENNETT, capitaine de l’équipe de Beach soccer des Tiki Toa

imagelead-naea-bennett

« Le Beach soccer a de l’avenir à Tahiti »

A l’aube des premiers matchs de la Coupe du Monde de Beach soccer FIFA – Tahiti 2013, le Pays est en pleine effervescence et attend beaucoup de son équipe, les Tiki Toa. Nous avons pris la température du sable auprès de Naea Bennett, le capitaine des Tiki Toa…


Comment as-tu découvert le Beach Soccer ?

C’est mon ami Teva Zaveroni qui m’a demandé si je voulais me joindre à l’équipe qu’il mettait en place, il y a trois ans. J’ai tout de suite adhéré et souhaité faire partie de l’aventure. Comme lui, je suis issu du football à 11.

Comment conçois-tu ton rôle de capitaine de l’équipe des Tiki Toa ?

Il s’agit d’être le meneur de l’équipe, d’essayer d’emmener les joueurs vers le meilleur, mais aussi de les encourager quand le moral faiblit ou lever le ton quand il le faut. L’essentiel est d’apporter un bon esprit au groupe.

Comment se sont passés vos entraînements en Suisse ?

Très bien. On avait un statut de joueurs professionnels pendant ces deux mois et on était complètement dans le bain, 24h/24. Nous nous sommes entraînés matin et soir avec notre coach, le suisse Angelo Schirinzi. Il sera avec nous pour la Coupe du Monde. L’Europe est ce qu’il y a de mieux pour le Beach soccer aujourd’hui et pour avoir une chance ici à Tahiti, c’était important de partir jouer là-bas contre des équipes européennes. On a fait des tournées et des matchs en Estonie, en Autriche, en Croatie, contre l’équipe Suisse. C’était une excellente préparation.

 

Tu disais venir du football à 11, qu’est-ce qui change dans la manière de jouer par rapport au Beach Soccer ?

Tout est différent : les appuis dans le sable, le terrain de Beach soccer est plus réduit, les actions de but sont instantanées, le gardien peut marquer des buts… Le Beach soccer est plus intense et plus fun !

 

Que ressens-tu à l’aube des premiers matchs de la Coupe du Monde ?

J’ai hâte ! On sent que l’équipe est en puissance. Vivement que ça commence !

Avez-vous préparé des schémas tactiques différents selon les équipes à affronter ?

Non, pas du tout. On a notre façon de jouer et on va se concentrer dessus.

Le premier match que nous disputerons sera contre Emirats Arabes Unis. C’est vrai qu’on a perdu deux fois contre eux à d’autres reprises, sur des scores très serrés. Maintenant, on les connaît. Je pense que le succès de cette Coupe du Monde pour nous va se jouer sur ce match, il faut absolument qu’on le gagne.

Quel est votre objectif pour cette Coupe du Monde ?

Notre objectif est de gagner cette Coupe du Monde. C’est faisable. Vu le niveau que l’on a montré en Suisse, vu le nombre de matchs que l’on a joués, gagnés… Mais on a les pieds sur terre et rien n’est fait, alors on va jouer sur nos valeurs et essayer d’aller le plus loin possible.

 

Penses-tu que le Beach Soccer puisse être un sport d’avenir en Polynésie ?

Oui ! En trois ans d’existence l’équipe est bien structurée, nous faisons notre deuxième Coupe du Monde. Je pense que si on continue comme ça et si on montre que l’on peut avoir des résultats, il y aura de l’avenir.

 

Si on te donnait des crédits pour développer une action sportive en Polynésie, que ferais-tu en priorité ?

Je ferais comme sur beaucoup de plages d’Europe : j’installerais des filets de foot, de volley, j’organiserais des tournois, bref, je donnerais l’occasion à la population de faire du sport. Il y a plein d’endroits, à Tahiti mais aussi dans les îles, qui pourraient accueillir ce genre d’installations bénéfiques pour tout le monde.

Quels sont tes projets pour l’après Coupe du Monde ?

De faire en sorte que le Beach soccer ne disparaisse pas. On a déjà un programme mis en place avec la Fédération Tahitienne de Football, que je remercie, et notre coach Angelo Schirinzi a beaucoup d’idées pour l’après Coupe du monde, notamment l’organisation d’un tournoi annuel avec des grandes nations de Beach soccer…

Encadré

 

Retrouvez les Tiki Toa jeudi 19 septembre à 19h, au stade To’ata, pour leur premier match de la Coupe du Monde contre les Emirats Arabes Unis.

+ d’infos : www.fifa.com/tahiti2013