CINEMATAMUA : MEMOIRES D’OCEANIE (FONDS PRIVE)

CinematamuaL’ICA vient de fêter son 150ème dépôt volontaire. Ce sont plusieurs centaines d’heures d’images et de son qui ont été ainsi sauvés d’une destruction quasi inéluctable. La mission première de l’ICA est d’assurer dans les meilleures conditions la conservation à long terme de ces documents audiovisuels. La 59ème édition de Cinematamua en est une parfaite illustration, puisqu’elle est intégralement consacrée aux images tournées dans les années 50 à 80 par des cinéastes amateurs locaux ou de passage.

Cinematamua 59 présentera des extraits des fonds Bourcart, Aufrère, Firmin, Giusti, Tchung Koun Tai, De Chazeaux, Koenig et Mottet. Toutes ces images ont été filmées en 8 mm et en 16 mm par des amateurs éclairés, passionnés d’images, qui filmaient la vie de tous les jours, les fêtes et les grands événements de leur époque. L’ICA a télécinématographié ces films, les a remontés et étalonnés. Cinematamua proposera donc une vingtaine de courts métrages illustrés musicalement, des témoignages uniques sur la Polynésie du siècle dernier.

 

Fonds Roland Bourcart
Après avoir servi sur les côtes du Tonkin pendant plusieurs années, l’aviso Francis Garnier de la marine nationale rejoint Saïgon en août 1955. Le bateau quitte son port d’attache le 28 août pour plusieurs missions dans le Pacifique. A son bord, un jeune médecin militaire : Roland Bourcart, qui va filmer durant plus d’un an tout son périple : la Nouvelle Calédonie, la Nouvelle Zélande puis la Polynésie française. Après une escale forcée à Auckland pour cause de forte tempête, l’aviso franchit la passe de Papeete le 12 octobre 1955. Les officiers du Francis Garnier visitent l’île de Tahiti en compagnie de Jeanine et Adolphe Sylvain, avec à la clef une démonstration de pirogue à voile. Fin octobre 1955, l’aviso est en vue des îles Australes. Roland Bourcart y filme la vie de tous les jours, match de football et de basket. L’équipage reste quelques jours puis reprend la mer en direction des Gambier. Au retour en janvier 1956, l’aviso s’arrête en Papouasie Nouvelle Guinée sur l’île de Yule. Roland Bourcart filme la vie du village, puis les pirogues à voile qui naviguent sur l’océan.

 

Fonds Alain Mottet
Arrivé en 1952 comme musicien de jazz à Tahiti, Alain Mottet va plusieurs années durant animer les soirées polynésiennes. Régisseur général sur plusieurs longs métrages, il s’intéresse à l’image et devient caméraman. Alain Mottet capture sur pellicule la vie polynésienne sous tous ses angles. Sportif aguerri, il filme de nombreuses manifestations sportives pour les amis, pour son plaisir, et accompagne également de nombreux gouverneurs lors de leurs pérégrinations dans les îles de Polynésie : Coupe Bastos (1953), courses de pirogues à la presqu’île de Tahiti, rallye automobile à Moorea, championnat de pêche sous-marine (années 70), course cycliste, visite de gouverneurs à Rangiroa, Fatu Hiva, Kaukura, Tupai,…

Infos pratiques
Grand Théâtre de la Maison de la Culture
Mercredi 16 décembre – 19h00
Entrée libre
Renseignements au 544 544