1,2,3, PITCHEZ !

1 2 3 PitchezLa toute première séance de pitch international s’est tenue cet après-midi dans l’enceinte de la Maison de la Culture. Sur une idée originale d’Eliane Koller, membre de l’ATPA (Association Tahitienne des Professionnels de l’Audiovisuel – qui organise l’événement), cette rencontre offre l’opportunité à des porteurs de projets de films de présenter leurs idées à un parterre d’une vingtaine de professionnels, Océaniens pour la plupart. « On cherchait quelque chose de différent à proposer cette année au FIFO, explique Karl Reguron, Président de l’ATPA, pour apporter de la nouveauté, de la fraîcheur. Les professionnels ont tout de suite été enthousiasmés par cette idée ».

 

Huit participants (pour dix projets), de Nouvelle-Zélande, Papouasie Nouvelle-Guinée, Polynésie, Australie, Hawaï et France, se sont succédés sous le chapiteau. Un tirage au sort préalable avait déterminé l’ordre de passage. Ils avaient chacun cinq minutes pour convaincre (chrono en main), « pas une seconde de plus, pas une de moins », a précisé la productrice canadienne Lucie Tremblay, animatrice de la session, qui s’est aussi chargée de briefer les novices, en tête-à-tête, pendant quelques heures, les jours précédents. « Un p’tit coup de rhum pour briser la glace », comme le veut l’usage, et le gong était sonné. « Vous n’êtes pas là pour juger de la qualité du pitch, a-t-elle rappelé à l’assistance, mais pour écouter le projet de documentaire qu’ils souhaitent porter à l’écran ».

 

Un exercice qui n’a rien de facile à considérer la complexité de certaines histoires. Mais le coup d’essai est prometteur. Les professionnels ont déjà exprimé leur souhait de voir plus de « pitchers » l’année prochaine. Et sur le banc des jugés, les réactions ont été tout aussi positives. Certains, venus spécialement pour l’occasion, ont souligné « l’opportunité, qui n’existe nulle part ailleurs, de venir rencontrer des professionnels de toute l’Océanie ». Karl se réjouit que cette phase de test ait été un succès et espère recevoir plus de projets polynésiens l’année prochaine.

 

Pour plus d’infos, contactez-le au 717 599 et sur www.atpa.tv