Ravello François – Heiva

Francois_Ravello_Heiva

« Heiva »

François Ravello

1995

Type : huile au couteau

Dimensions : 0,60 x 0,80 m

 

« Arrivé à Tahiti à l’âge de trente ans, en 1956, et après avoir découvert son don inné pour la peinture une dizaine d’années plus tard, François Ravello nous offre à travers ses peintures un témoignage marquant de ce que furent les Îles du Vent de son époque.

Dans ses œuvres, il figure la vie quotidienne et chacun de ses tableaux vient interpréter la Polynésie qu’il aime, celle qu’il a vécue avec son cœur et son âme. Ravello se rendait tous les jours avant le lever du soleil dans son atelier, à deux pas du fare principal de sa demeure, car il aimait écouter la nature s’éveiller tout autour de lui.

Quelques pinceaux, des tubes de gouache : le travail pouvait alors prendre forme. Ravello peignait comme un sculpteur qui découvre petit à petit son œuvre. Sur des supports de bois, au préalable préparés, il posait d’abord les attitudes de ses personnages, puis il les enveloppait dans leur contexte. Le trait était simple, les couleurs épurées et très douces. Une dominante de camaïeux, rouge, melon, rose ou bleu de sorte qu’une certaine nostalgie semble sourdre de ses œuvres. Il peint la Polynésie en masses colorées, sans détails, ni fioritures inutiles. Aucune ombre, juste des aplats pour simplifier le trait à son extrême. La composition des formes et l’harmonie des couleurs donnent de la force au tableau … En touche finale, une couche de vernis ajoute de la profondeur et de la transparence à ses couleurs. Toute la subtilité des teintes ressort une fois le tableau terminé. »

(In Ravello, l’œuvre et la vie / Emmanuel Deschamps et Sylvie Couraud ;

préface de Cécile Flipo. – Papeete : Le Motu, 2004.)