« Pute ‘Ata »

affiche-pute-ataL’une des missions principales de la Maison de la Culture – Te Fare Tauhiti Nui porte sur la valorisation des activités et œuvres culturelles ou artistiques, avec pour objectif notamment d’encourager à la production écrite, orale, théâtrale et audiovisuelle. En l’espèce, plusieurs formes d’expression sont régulièrement au programme de l’établissement qu’il s’agisse de danse, de musique, de théâtre, de chant ou de déclamation. Parmi celles-ci, il en est une qui demeure assez  peu exploitée en Polynésie : c’est le rire… quand bien même cette forme d’expression, prisée des Arioi, était très en vogue dans la Polynésie d’antan auprès d’un public au caractère enjoué et à l’autodérision facile.

 

Sous l’impulsion d’abord de Maco Tevane puis de John Mairai, Matèze et bien plus tard, de José Antunes dans un genre complètement différent, le style humoristique version locale ne s’est toutefois jamais perdu.  En effet, l’humour reste une manière privilégiée de dire les incohérences de la société et la suffisance des esprits doctes.

 

Au-delà donc de l’héritage culturel, le rire a une certaine fonction socioéducative si ce n’est une fonction socioéducative certaine. Maco Tevane l’avait bien compris et a ouvert la voie avec la série des « Papa Penu Mama Roro » puis au sein de Radio Papeete avec un rendez-vous quotidien très prisé des auditeurs en son temps : les « Pute ‘Ata ». Une voie aujourd’hui empruntée par une nouvelle génération de comiques surfant sur la vague de la modernité. C’est le cas des créateurs de « Hiro’s », « Méga la blague »… qui s’invitent tous les soirs sur le petit écran ou encore de « Rai & Mana » qui ont, quant à eux, choisi de diffuser leur humour à travers la toile.

 

C’est donc tout naturellement que ce projet de concours « Pute ‘ata » trouve sa place dans le calendrier des manifestations locales, en valorisant l’humour, l’inventivité et la jeunesse polynésienne.

 

Les auditions : bon à savoir…

« Pute ‘ata »  s’adresse aux jeunes âgés de 17 à 25 ans à condition qu’ils ne soient pas humoristes professionnels.

Les candidats peuvent se présenter individuellement ou en groupe de 2 à 5 personnes.

Pour passer le cap des auditions, les concurrents doivent présenter une saynète qu’ils ont écrite eux-mêmes, qui doit être inédite et d’une durée de 3 à 5 mn.

Le sujet doit porter sur l’actualité locale ou être inspirée de la vie quotidienne ; la création doit transmettre un message.

 

A l’issue des auditions, 10 finalistes seront retenus pour une soirée de finale en septembre au Grand Théâtre.

 

Déroulement de la finale.

Les 10 finalistes présentent deux numéros de 3 à 5 mn chacun, l’un sur un thème imposé par le comité organisateur, l’autre sur un thème libre construit autour d’un mot choisi par le candidat.

 

La qualité de l’écriture, la créativité, la pertinence des numéros, l’interactivité avec le public entre autres pèseront dans la notation.

Le jury et les prix.

Le jury est composé de 3 à 6 membres désignés par le Directeur de la Maison de la Culture. Pour évaluer les candidats, il s’attache à l’humour, l’originalité de la création, le jeu d’acteur, l’interactivité avec le public, mais aussi au message transmis.

 

Le jury attribuera 4 prix à l’issue de la finale du concours :

3ème prix : 50 000 Fcfp

2ème prix : 100 000 Fcfp

1er prix : 150 000 Fcfp

Prix spécial : 50 000 Fcfp

 

Le public pourra pour sa part voter via les réseaux sociaux et pendant la finale afin d’attribuer un prix de 50 000 Fcfp à son humoriste favori.

 

… et après ?

Afin de valoriser le travail réalisé par ces jeunes talents, la Maison de la Culture s’est associée avec TNTV. La chaîne du Pays contribuera ainsi à faire connaître les 10 finalistes au travers de ses réseaux de diffusion grâce à des capsules qui seront tournées pendant les auditions et permettront de mieux faire connaître au public les concurrents.

 

La finale donnera enfin au public présent dans la salle l’occasion de voter pour son candidat préféré.

 

Des discussions sont également en cours avec des organisateurs d’événementiel de la place afin de proposer aux vainqueurs de cette première édition d’assure la première partie d’un spectacle humoristique.

Règlement à télécharger ici!!

 

 

 

Infos pratiques

 

Concours d’humour polynésien : « Pute Ata »

Te Fare Tauhiti Nui – La Maison de la Culture et TNTV

Inscriptions : Du lundi 10 mars au mercredi 23 avril 2014 à 17h00

Via FB, sur place ( 50 31 10), ou lors des deux journées d’audition

Auditions : Mardi 22 et mercredi 23 avril au Petit Théâtre

De 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

Annonce des finalistes : mercredi 30 avril 2014

Finale : samedi 20 septembre 2014 au Grand Théâtre

Renseignements : Maison de la Culture 50 31 10