FESTIVAL DES TUAMOTU 2009, « TE HAGA RAKAU O TE TUAMOTU »

Festival TuamotuJeux et sports traditionnels, démonstrations culinaires, découverte de la pharmacopée, de l’artisanat, des contes et légendes des Tuamotu, concours de chant et de musique pa’umotu, exposition de tableaux, projection de films et diaporamas… Plus de 70 îles disséminées sur un immense territoire maritime (13 000 m²), 7 aires linguistiques (Tapuhoe, Maragai, Mihiroa, Vahitu, Fagatau, Parata, Napuka), autant dire que ce ne sont pas les problématiques à soulever qui manquent !

 

Ceci dit, cette nouvelle édition du festival mettra plus particulièrement à l’honneur les plantes des Tuamotu, au travers d’une série de conférences aussi intéressantes que pointues. Médecine traditionnelle et patrimoine botanique seront donc les thèmes principaux, introduits par des spécialistes en la matière. En effet, à l’instar des précédentes éditions, l’objectif de ce festival est de participer à la conservation et au développement du patrimoine culturel des Tuamotu, mais aussi de le dévoiler au plus grand nombre.

Par ailleurs, les organisateurs souhaitent également et fermement sauvegarder les racines de leur archipel en impliquant la jeune génération. Ainsi, lors de ce festival, il y aura un volet consacré à la jeunesse pa’umotu, avec la désignation de ses ambassadeurs : Tapairu (Miss) et Tamatika (Mister) Tuamotu.

 

Infos pratiques

Où et quand ?
Maison de la Culture
Vendredi 15 – 18h à 21h ;
Samedi 16 – 9h à 21h ;
Dimanche 17 – 9h à 16h
Entrée libre

Programme des conférences :
Samedi 16 mai, à partir de 9h30, salle polyvalente
– « Le traitement traditionnel polynésien », par Simone Grand, docteur en biologie et anthropologie ;
– « Le patrimoine botanique des Tuamotu », par Jean-François Butant, consultant en botanique et en foresterie polynésienne ;
– « Les plantes des Tuamotu à préserver », par Claude Serra, docteur en géologie, ingénieur en charge du milieu terrestre à la Direction de l’Environnement ;
– « Senteurs et plantes polynésiennes », par Taivini Teai, enseignant-chercheur en chimie à l’Université de Polynésie française.
– « La composition des plantes », par Isabelle Vahirua-Lechat, docteur en chimie à l’Institut Louis Malardé ;
– « Les maite (fosses de culture) », par Michel Charleux, doctorant en archéologie.


Téléchargez le recto du programme
Téléchargez le verso du programme


Renseignements : 45 17 49 (Te reo o te Tuamotu) ou 544 544 (TFTN)