Dans la catégorie : L’appel du juin 40 dans les EFO

[n°12] 2 septembre 1940 Le ralliement des EFO à la France libre : bibliographie et films documentaires

Liminaire : Certaines de ces ressources documentaires sont disponibles à la Maison de la culture- Te Fare Tauhiti Nui. Les deux livres cultes de l’histoire du ralliement des Établissements français d’Océanie à la France libre sont le Tahiti 40 d’Emile de Curton et le Bataillon des guitaristes de François Broche. Emile

Lire la suite

[n°11] Les Tahitiens des Forces françaises de l’intérieur

Si les volontaires tahitiens seront de toutes les unités et de tous les théâtres d’opérations de la seconde guerre mondiale : marins, aviateurs, parachutistes et fantassins du glorieux Bataillon du Pacifique, d’autres seront aussi engagés dans les rangs de la résistance intérieure. Charles Higgins venu en France avant guerre pour

Lire la suite

[n°9] Bir Hakeim

Le 15 février 1942, la 1re Brigade française libre prend position à Bir Hakeim que les nomades traduisent par le puits du vieillard. Le terrain est totalement plat et désertique à l’exception de ruines d’un petit fort italien. La 1re Brigade française libre compte dans ses rangs le Bataillon du

Lire la suite

[n°10] Les autres Tamari’i Volontaires

La mémoire collective ne retient principalement que l’épopée du bataillon du Pacifique et ses faits d’armes. Elle occulte souvent ces  autres Tamari’i Volontaires  qui  ont été engagés dans les autres armes et unités que comptent la France libre et les forces alliées : marins, aviateurs, parachutistes et commandos.   Les marins

Lire la suite

[n°8] Tamari’i Volontaires

  Le 2 septembre 1940, Tahiti rallie la France libre. La constitution d’un corps expéditionnaire du Pacifique fut la condition de son ralliement par le commandant de la compagnie autonome et d’infanterie coloniale de Tahiti. Le 9 septembre 1940, un millier de volontaires tahitiens  se ruent au bureau de recrutement

Lire la suite

[N°7] 2 septembre 1940, Le ralliement des EFO à la France libre

Le patriotisme de la colonie à la France libre n’est pas le seul ferment de son ralliement à la France libre.  Ils sont aussi d’ordre :   Economique ; Même si un gentleman agreement a été conclu par le gouverneur Chastenet de Gery avec la Nouvelle Zélande et l’Australie pour la

Lire la suite

[n°6] Le Comité de la France libre

Le 27 août 1940, sous l’impulsion du Groupe de Mamao,  le Comité de la France libre est créé.   Ses membres fondateurs sont : Édouard Ahnne, ancien directeur des Ecoles protestantes et membre du conseil privé ; Georges Bambridge, commerçant, maire de Papeete et président des délégations économiques et financières ; Tony Bambridge,

Lire la suite

[n°5] Le Groupe de Mamao

En août 1940, le médecin-chef et administrateur des îles sous le vent Emile de Curton prend la maison de Mamao alors occupée par Jean Gilbert, gendre de l’industriel Emile Martin, qui s’est installé à Pirae. Son frère, le Dr Jacques Gilbert occupe toujours la maison voisine. Le Dr Jacques Gilbert

Lire la suite

[n°4] Le Comité des Français d’Océanie

Si la poursuite de la guerre aux côtés des Alliés anime les populations de Tahiti, tous n’ont pas leur ferveur.   Le 10 août 1940, un Comité français d’Océanie est créé par M. Lainey, président des anciens combattants. Il se revendique des Croix de feu, groupement d’anciens combattants de la

Lire la suite

[n°3] La Compagnie autonome d’infanterie coloniale (CAICT)

La troupe d’infanterie coloniale en station à Tahiti va tenir une place prépondérante dans les évènements qui vont bouleverser  la lointaine colonie française du Pacifique, de la déclaration de guerre en 1939, à l’armistice de juin 1940 et le ralliement des Établissements français d’Océanie à la France libre en septembre

Lire la suite