Atelier iPad : leçon de prise de vue et montage avec Jeff Benhamza

200-atelier-ipadComme chaque année, le FIFO propose plusieurs ateliers. Jeff Benhamza, le réalisateur de Bobby, le renouveau culturel polynésien, anime également l’atelier Prise de vue et montage sur IPad. Le public a répondu présent.

 

« Nous allons passer plus de trois heures ensemble, alors j’espère que vous êtes prêts ! », annonce d’entrée de jeu Jeff Benhamza. Dans la salle de cours, une dizaine de personnes assises bien sagement sur leur chaise, stylo à la main, se tiennent prêts à noter les bons conseils du professeur. Les derniers retardataires arrivent, quelque peu essouflés. « J’ai fait toutes les salles pour vous trouver » explique l’un des festivaliers. « Bon, tout le monde est là, vous êtes bien assis ? Ok alors, on y va ! ».  Le professeur Jeff Benhamza commence la leçon via un diaporama qui défile sur l’écran télé de la salle. Devant son public attentif, ce dernier explique ce que sont une image fixe et une image animée. Et rappelle tous les points importants pour faire une bonne image. Très à l’aise dans l’exercice, Jeff fait quelques confidences. « Je vais vous avouer que nous, caméraman, nous n’utilisons presque jamais le zoom. C’est à vous de vous déplacer », chuchote Jeff Benhamza, comme si il confiait un secret. Ses mimes font rires l’assemblée.

 

Un atelier de découverte pour certains participants

 

« Bon, il faut savoir une chose : quand vous filmez, il y a beaucoup d’informations à prendre en compte ». Le professeur s’explique, son discours dure quelques minutes. « Ca va je n’ai perdu personne ? ». « Non ! » lancent en choeur les élèves plutôt studieux. « Ok, alors ouvrez bien vos oreilles car vous allez passer à la pratique », annonce t-il. « Oulala », s’inquiète un participant. Et, il y a de quoi car le moment est arrivé : chacun a une demi-heure pour réaliser une diversité de plans et surtout tenter de raconter une histoire en images. Ipad à la main, les participants se promènent dans le village du FIFO à la recherche de leurs images. « Pardon mais où est l’application vidéo sur l’iPad ? », interroge une dame d’un certain âge visiblement peu habituée à cette nouvelle technologie. Et elle n’est pas la seule novice dans ce domaine. « C’est la première fois que je touche un iPad, c’est un miracle ! », s’enthousiasme Matteo qui arrive tout droit de Wallis et Futuna. L’homme de 38 ans est venu au FIFO pour se former et ainsi partager à son retour au pays ces quelques connaissances acquises lors du festival. « L’audiovisuel n’est pas vraiment développé chez nous donc c’est important de participer à ce type d’évènement. ». Pour d’autres comme Vaiana, 24 ans, et Stéphanie, 26 ans, la chose paraît plus évidente. « C’est marrant et ludique », confie Vaiana enchantée par cet atelier. « J’aime l’aspect artistique que peut offrir l’iPad, il permet de concrétiser nos inspirations par la vidéo », explique la jeune femme avant d’être interrompue par son amie. « Et puis c’est top d’avoir les conseils d’un pro ! ».

 

Un public enchanté

 

« Allez les iPadeurs, on retourne en cours ! », lance amusé Jeff Benhamza qui tente de rassembler tous ses élèves pour continuer son cours. Mais avant de poursuivre et commencer l’étape du montage, le professeur fait un point avec les participants. « Vous avez eu des difficultés ? ». Un grand « oui » général résonne dans la salle. La mise au point, le réglage de lumière, la prise en main… Les difficultés techniques semblent avoir été nombreuses pour les participants, ce qui ne les a pas découragés pour autant.

Jeff Benhamza reprend son cours, l’heure du montage est arrivé. Les élèves se penchent sur leur iPad tout en écoutant attentivement leur professeur. Pendant ce temps, discrètement, Jeff Benhamza tourne avec son Ipad quelques images. Il réserve une petite surprise à ses élèves. « Bon, le cours arrive à sa fin ! », lance t-il.  « Ah bon déjà ? » répond un festivalier visiblement déçu que l’atelier se termine déjà. Avant de quitter ses élèves, Jeff projette une vidéo sur l’écran télé : un petit film de cet atelier. Les élèves sont ravis de se voir à l’écran. « Merci Monsieur ! Merci ! » lance l’assemblée, sourire aux lèvres, avant de sortir de la salle et vaquer chacun à ses occupations.