Atelier GoPro : le réalisateur c’est vous !

200-atelier-goproUne caméra miniature à embarquer qui vous laisse les mains libres, résiste à tous les climats, à toutes les situations, avec au final une qualité d’image incroyable et une utilisation très simple, on comprend le succès, grandissant chaque année, de l’atelier “Tournage GoPro”.  Ici, on vient apprendre à manipuler et optimiser ses caméras pour réaliser des petits (ou grands !) films sans complexe.

“Avec la GoPro, on devient tous son propre réalisateur si on le veut”, nous dit d’entrée de jeu Fabrice Charleux, animateur de l’atelier tournage GoPro. Un atelier qui connaît depuis trois ans un franc succès, trop même, car avec plus d’une dizaine de participants à chaque session, il est difficile de contenter tout le monde. “L’exercice est périlleux, car nous avons des gens de niveaux différents. Certains utilisent déjà la GoPro, d’autres voudraient avoir des notions avant de se lancer. ” Dans la salle de cours, l’ambiance est studieuse. Il faut dire qu’on n’a pas de temps à perdre, en 3h30, il faut aborder l’aspect général de la vidéo, la prise de vue, la résolution, etc. et donner un maximum de clefs pour utiliser au mieux ces différents aspects techniques et ainsi maîtriser les réglages selon les contextes du tournage. Pour certains, ce sera une première prise en main, tandis que d’autres s’essayent aux techniques de montage sur GoPro. “Cette partie montage est très importante pour prendre goût à l’utilisation de la GoPro. Si on n’est pas prêt à faire du montage, on ne filmera pas ou alors il y aura bêtement une accumulation de vidéos sur un disque dur”, souligne Fabrice Charleux qui s’attache à donner aux participants des astuces.

Du côté des participants, l’utilisation de la GoPro est très variée. L’un a par exemple déjà fait l’acquisition d’un drone et n’hésite pas à intégrer l’image à son petit joujou technologique. Tamaeva, lui, utilise surtout sa caméra pour se filmer avec ses copains dans leurs exploits sportifs et activités diverses lors de balades, mais aussi pour monter des petites saynètes.  “Je voulais en savoir plus sur la manipulation de la caméra, c’est pourquoi je me suis inscrit à cet atelier. Mon père participe aussi à la session, on est venu ensemble.” Au-delà de la manipulation de la caméra, Tamaeva s’est essayé au montage sur GoPro studio. “Je ne savais même pas que cela existait” nous précise le jeune homme qui avait déjà participé l’année dernière à un atelier dédié au montage sur le logiciel iMovie.