Ledoux Gisèle – La femme liane

Gisele-Ledoux-La-femme-liane

« La femme liane »

Gisèle Ledoux

Octobre 2010

Type : huile en glacis, tapa, feuille d’or

Dimensions : 0,54 x 0,75 m

 

Gisèle Ledoux est une voyageuse que la rencontre avec la Polynésie en 1995 bouleverse. En quête de sensations, d’atmosphères authentiques, elle est fascinée par la culture traditionnelle qu’elle découvre comme au travers d’un miroir. Elle apprivoise les matières naturelles pour composer un monde onirique, lumineux et souvent monochrome où le rêve le dispute à l’émotion : couleurs chaudes, sensualité du geste, mystère des légendes… Récompensée dans de nombreux festivals et salons internationaux, elle remporte notamment deux médailles d’or en 1994 et 1996 dans le festival Européen d’Auckland. Sa technique, celle de l’huile posée en glacis successifs et de la feuille d’or, offre un savoureux espace de transparence et d’âme, à l’image des œuvres des maîtres flamands qui la pratiquaient. Son style onirique et symbolique exprime « des états vibratoires de plus en plus subtils ». Sa démarche spirituelle transparaît dans ses œuvres, qui expriment la relation de l’Etre et de la Matière dans un tout suave et enivrant. Travail de l’émotion, de l’intime, les tableaux expriment de l’aveu même de Gisèle Ledoux « un dialogue fusionnel avec la peinture ». Classicisme, réalisme et cependant mystère, l’énergie de la lune et omniprésente et diffuse sa douce clarté, baigne les formes et les âmes, met en valeur la transparence de la matière.