Cinematamua : Voyage en Polynésie (1929-1956)

affiche-actu-cinematamua-mars-2012En 1953, l’ingénieur Jean Perrin arrive à Makatea. A la manière des cinéastes reporters d’images, Jean Perrin filme la vie des gens qui l’entourent. En 1956, il quitte Makatea à bord de la goélette « Oiseau des îles » pour passer quelques semaines à Tahiti. « Vacances à Tahiti » nous présente des scènes de la vie quotidienne sur l’île en 1956.

Le second film « Tahiti à Gacé » nous a été remis par Alain Bienvenu dont le grand-père Alexis a passé 7 ans aux îles Marquises. Quand la guerre 1939-1945 fut terminée, et que les relations normales purent être établies entre la métropole et ce qu’on appelait alors ses colonies, il fut suggéré à ces territoires lointains d’adopter une ville sinistrée de France. Gacé, première ville de l’Orne sinistrée (détruite deux fois, la première fois en 1940, la seconde fois en 1944) pouvait donc être « adoptée »… Or, il se trouve que le père du nouveau maire de Gacé, Jean Bienvenu (élu en 1945) venait de rentrer de Tahiti. Parti en 1938 pour « vivre l’aventure », il n’avait pu rentrer en France, à cause de la guerre. (1).

Ayant de nombreuses relations en Polynésie, notamment le directeur de l’école des frères de Ploërmel qui connaissait bien Gacé. Gacé fut donc adoptée par Tahiti. L’île pour aider sa filleule organisa des fêtes, des soirées de gala, des rencontres sportives, des taxes sur les spectacles furent établies, une subvention fut votée… Ces sommes venues de l’île lointaine permirent de faire « renaître » Gacé. Pour remercier sa « marraine », quelques vénérables bouteilles de calvados furent envoyées sur l’île !! (malgré la campagne qui alors faisait tout pour lutter contre l’introduction d’alcools dans les îles…). Mais surtout le Conseil Municipal de Gacé décida que la toute nouvelle et la plus belle rue de la ville porterait le nom « d’Avenue de Tahiti ». Cette avenue fut inaugurée en août 1950 par le ministre de la reconstruction et par des fêtes égayées par des Tahitiens et des Tahitiennes qui apportèrent leur entrain, leur joie de vivre et créèrent – selon plusieurs témoignages – quelques troubles dans certains foyers gacéens… !!!

Le troisième film a été apporté à l’ICA en 2011 par Cay Wesnigk qui le tenait de sa grand-mère, collectionneuse des films de la UFA. Il s’agit d’un court métrage documentaire composé d’images tournées à Bora Bora en 1929 par le réalisateur allemand de Tabou.

 

  1. Texte écrit Jean Marie Choulet

 

 

Infos pratiques

 

Projection de films anciens / Cinematamua : Voyage en Polynésie (1929- 1956)

SPAA / TFTN

Mercredi 21 mars 2012 à 19h00

Entrée libre

Renseignements au 544 544

Grand Théâtre