79ème Hiro’a : une écriture moderne de notre culture ancestrale.

79--Hiroa-couv-avril-2014Notre dossier consacré aux fibres et à leur utilisation trouve son prolongement dans Nahea ra ? où nous vous expliquons comment réaliser une taille de danse. C’est Freddy Fagu, costumier pour les plus grands groupes de danse du Pays, qui nous en fait la démonstration et que vous pourrez retrouver parmi les intervenants des ateliers de vacances de la Maison de la Culture.

Place également aux arts classiques avec ce concert exceptionnel donné à la fin du mois par le Conservatoire, qui mettra sur scène ses 4 formations orchestrales. Une soirée que tout amateur de musique ne manquera pas de savourer, entre grands classiques, musiques de films, bonheur des jeunes musiciens et virtuosité des interprètes. Cordes et vents seront au rendez-vous pour vous faire vibrer !

Le mois d’avril est également riche en expression visuelle, avec au programme un nouveau salon du Tifaifai, cet art ancien à l’histoire inattendue que nous vous dévoilons. Art et écriture toujours avec la préparation du festival du graffiti par les élèves du Centre des Métiers d’Art, qui préparent un projet original dans le cadre de ce premier festival international du graffiti organisé au mois de mai à Tahiti.

Dans le cadre de l’exposition « Après Gauguin », vous pourrez également découvrir un peintre de la couleur et de l’intensité, qui a capté dans ses peintures aussi bien le mouvement que la lumière de nos îles. Mais si l’art est une expression du divin il traduit aussi bien souvent une expression du sacré comme le rappelle Michael Gunn, qui pour son exposition en Australie « Atua, sacred gods from Polynesia », a retenu deux sculptures de la collection du Musée de Tahiti des îles. Il nous expose sa vision de ces œuvres, et l’intense présence qu’il leur reconnaît.

 

Ainsi, de nos racines les plus ancrées et les plus sacrées à l’expression la plus moderne et la plus forte de nos arts, de nos écrits les plus traditionnels aux langues modernes et non moins culturelles qui s’expriment de nos jours, votre journal se fait l’écho chaque mois d’une âme toute polynésienne, quel que soit son chemin et son expression.

 

 

Au sommaire ce mois ci :

10 questions à : Michael Gunn, commissaire de l’exposition « Atua, sacred gods from Polynesia »

La culture bouge : Les quatre orchestre du Conservatoire en concert / Pute ‘ata, un concours d’humour polynésien.

Le saviez-vous ? : Inscrire la Polynésie dans l’univers du Graff

Dossier : La fibre de l’art

Pour vous servir : Que du bonheur !

Nahea ra ? Comment fait-on ? : Une taille de danse végétale

L’œuvre du mois : La lumière de Gouwe

Trésor de Polynésie : Du tapa au tifaifai

Retour sur : Emulation

Ce qui se prépare : Place au Tahiti Festival Graffiti Ono’u

Actus

Programme

 


Infos pratiques

 

6 établissements et services partenaires. 36 pages, 5 000 ex. en quadrichromie

A télécharger sur www.conservatoire.pf, www.museetahiti.pf,

www.culture-patrimoine.pf, www.maisondelaculture.pf, www.cma.pf,

www.artisanat.pf et www.hiroa.pf

Pour tous vos commentaires & questions [email protected]