Festival Polynesia – Te moana nui a Hiva

TÉLÉCHARGER TOUT LE PROGRAMME 

Billets en vente sur place

Renseignements au 40 544 544

FB Festival Polynesia – Te Moana Nui a Hiva

La grande famille polynésienne réunie…

Le festival Polynesia – Te Moana Nui a Hiva est un évènement culturel et artistique inédit. Sous l’égide du Ministère de la Culture, il est organisé par la Maison de la Culture – Te Fare Tauhiti Nui, et se tiendra du 12 au 17 septembre 2016. Cette première édition va réunir près de 200 artistes et artisans du triangle polynésien, venus de Nouvelle-Zélande, de Hawaii et de l’Île de Pâques, réunis au cœur même de ce triangle et accueillis par des délégations des cinq archipels de la Polynésie française, qui ont tous répondu présent : Tuamotu, Australes, Marquises, Gambier et Îles de la Société, aucun ne manque à l’appel.

C’est tout naturellement que le thème de la transmission s’est imposé, un thème que chaque minute du festival a pour ambition d’illustrer au travers des échanges, des rencontres, des partages. Transmission au travers de la danse, des conférences, des rencontres. Transmission au travers des regards des artistes : photographes, sculpteurs, tatoueurs… Au-delà des rencontres humaines, grâce à la (re)découverte de nos identités communes et diverses, vont ainsi se resserrer les liens puissants de la famille…

La délégation de Hawaii : 30 artistes

©Dino Morrow

Au nord du triangle polynésien, la délégation se composera de 3 matahiapos, de la chanteuse Kainani Kahaunaele, du sculpteur James Kaulukukui, du conteur Moses Goods, de l’artiste peintre Haley Kaliehu ainsi que du photographe Dean Vance Morrow et du Hālau Nā Kīpu’upu’u. La délégation est sous la direction du Kumu Hula Micah Kamohoali’i, à la tête d’un groupe de danse ancré dans les pratiques anciennes de Hawaii, de la grande lignée Kamehameha et des célèbres guerriers Kīpu’upu’u. Son remarquable travail sur le « kapa » et ses teintes naturelles lui a valu de voir ses œuvres exposées au British Museum de Londres pendant plus d’un an.

 

 

La délégation de Nouvelle-Zélande :15 artistes

Generated by IJG JPEG Library

©DR

Plus au Sud, dans l’île au long nuage blanc, Hinana Kapa Haka s’attachera à nous faire découvrir l’art de la danse maori, tandis que Rangimoana Taylor nous contera plusieurs mythes et légendes tout en abordant sous la forme d’une conférence le rôle clé que jouent les histoires traditionnelles pour ne pas perdre ses repères. Le chanteur de Hip Hop King Kapisi en compagnie de son DJ et choriste Teremoana Rapley animeront des ateliers de musique et veilleront à assurer la représentation de la Nouvelle-Zélande lors du concert final sur To’ata. Le photographe Te Rawhitiroa Bosch sera également parmi la délégation, en digne descendant de la lignée de la tribu des Ngāti Kahu localisée au nord de la Nouvelle-Zélande. Il parle couramment le maori et vient tout juste de terminer un voyage autour du monde dans la but de rencontrer d’autres cultures, cherchant constamment à  « capturer l’instant, l’émotion, la connexion…la magie ! »

La délégation de l’Île de Pâques : 25 artistes

IMG-20160902-WA0003

©DR

Du côté est du triangle, l’Île de Pâques compte parmi sa délégation la Reina Camila Vasquez Pakomio, gagnante de la Tapati Rapa Nui 2016 qui fera le déplacement avec le tatoueur Mokomae Araki Hormazabal, le sculpteur Terai Atan Pakarati, l’anthropologue Catherine Pont Icka-Hager et le professeur de langue et accessoirement conseiller municipal Carlos Riroroko Mardones. A noter que ce sont les membres de 6 différents groupes de danse éputés de l’île qui se sont réunis sous la houlette de Nancy Bour, pour former un groupe de danse et de musique créé spécialement pour l’occasion. Ainsi, des représentants de Taoa, Varua ora, Kari Kari, Te Raai, Vai Te Mihimaori Tupuna et du célèbre groupe de musique Topatangi composent la délégation pascuane.

 

 

Les délégations des archipels polynésiens : 120 artistes

Hitireva,Hura Tau du Heiva 2016 @S.Mailion light

©S.Mailion

Taki Toa 02@SF (light)

©SF

Tous les archipels polynésiens seront présents pour cette grande rencontre. Parmi leurs représentants, le public retrouvera notamment les groupes primés au Heiva i Tahiti 2016 : Tahiti ia Ruru-tu noa, 1er prix en Hura ava tau représentera les Australes ; Hitireva, 1er prix en Hura tau représentera les îles de la Société ; le groupe Taki Toa représentant l’archipel des Marquises avec sa ferveur habituelle. Les associations Te Reo o te Tuamotu et Te ‘anauga Magareva représenteront respectivement l’archipel des Tuamotu et des Gambier. La soirée contes et légendes permettra de mettre à l’honneur des conteurs de talent : Edgar Tetahiotupa et Hinano Murphy, conteurs hors pair, ainsi que Teiva Manoi, brillant ra’atira, participeront à la soirée. Les arts plastiques seront pour leur part représentés par des artistes renommés : Tehina et Heira’i Lehartel. Quant aux amateurs de talents musicaux, ils ne seront pas en reste avec Maruarii Ateni, accompagné de musiciens de qualité.

Les masters class

Les masters classes sont le prolongement des ateliers. Elles sont destinées aux passionnés, qui souhaitent approfondir ce qui a pu être vu au cours des ateliers ou, selon les niveaux, à aborder de nouveaux points dans l’art concerné. Au total, sept master classes sont proposées : sculpture, photographie, peinture, musique néo-zélandaise (avec le rappeur King Kapisi), contes, danse hawaiienne et danse pascuane.

Toutes les master classes durent une heure trente et sont accessibles au tarif de 1500 Fcfp par personne et par séance. Le paiement se fait en espèces auprès du bureau des activités permanentes et l’inscription n’est validée qu’une fois le paiement effectué. Pour vous inscrire, rendez-vous au bureau des activités permanentes de la Maison de la Culture, dès le 12 septembre.

Attention, certaines master class nécessitent du matériel.

  • master classes de peinture : palette d’aquarelle et quelques feuilles d’aquarelle.
  • masters classe de musique : une clé USB afin de pouvoir repartir avec un souvenir de sa prestation audio.
  • master classes de danses : une bouteille d’eau.
  • master classes de sculpture : un set de sculpture basique comprenant un outil de séparation en V, une moyenne et une petite gouge ainsi qu’un burin à côté droit. Si possible, apportez un morceau de bois de d’environ 8cm de largeur, 30cm de longueur et 2 cm d’épaisseur.

Les conférences et rencontres, pour approfondir des thèmes essentiels

Au programme, 3 conférences seront tenues par la délégation de Hawaii, une par celle de l’Île de Pâques, une par la délégation de Nouvelle-Zélande et une par la délégation polynésienne. L’accès à toutes les conférences est gratuit. Les thèmes retenus sont les suivants :

Hawaii – avec Nauileiilima Murphy et Kahae Hodson

Kumulipo – Les secrets du chant de la création des Hawaiiens

Un éclairage sur le fonctionnement intérieur de la pensée, du corps et de l’esprit, notre connexion au temps et à l’espace, notre relation avec la nature et comment développer notre espace sacré.

Pele – La bâtisseuse d’île, la femme de la terre rouge

Les faits marquants de la vie de la déesse Pelehonuamea. Rejoignez-nous dans un voyage au travers des âges, depuis les débuts de son apprentissage pour faire du feu, aux flots actuels de sa célèbre demeure enflammée et explosive de Halema’uma’u à Hawaii.

Eia Hawaii – Voici Hawaii une île, un homme

Cette conférence traitera des vastes migrations vers les îles Hawaii au fil des âges. Comment les migrations ont-elles forgé et développé le style de vie unique des coutumes et traditions hawaiiennes du passé et du présent ?

 

Île de Pâques – avec Catherine Pont Icka-Hager

Mahana O Te Re’o Rapa Nui – Le jour de la langue Rapa Nui

La Tapati Rapa Nui est sans conteste l’évènement culturel le plus connu et le plus populaire de l’île de Pâques. Mais qu’en est-il du deuxième plus grand évènement du Pays, « le jour de la langue Rapa Nui » ?

 

Nouvelle-Zélande avec Rangimoana Taylor

Nos histoires, une boussole pour ne pas se perdre

Raconter nos histoires fait partie intégrante de nos cultures polynésiennes. Cela aide plusieurs de ceux qui, dans le monde moderne, ont le sentiment d’être privés de leurs droits.

 

Polynésie française avec Jean-Claude Teriirooterai

La navigation traditionnelle tahitienne aux étoiles

La navigation maritime au travers du mythe de la naissance des corps célestes.

Les tables rondes

Ouvertes au public, elles sont conçues comme des discussions qui pourront prendre la forme de débats.

  • Sur la promotion des langues : Vendredi 16 septembre de 12h à 14h au Pae Pae a Hiro.
  • Sur la photographie : Vendredi 16 septembre de 15h30 à 16h30 à la salle Moana.

 

Le Paepae a Hiro, scène de partage

Le paepae accueillera une activité constante, qui permettra à toutes les délégations de s’exprimer avec tous les artistes présents : danse, musique, instruments et conférences des pays étrangers ainsi que des archipels polynésiens alterneront avec des activités moins courantes et des démonstrations telles que :

  • Démonstration de sports traditionnels : Mercredi 14 septembre de 16h à 17h30
  • Défilés de mode organisés par les artisanes locales : Jeudi 15 septembre de 9h30 à 10h30 et vendredi 16 septembre de 16h à 17h30
  • Spectacle d’instruments polynésiens : Jeudi 15 septembre de 14h à 15h
  • Séance de jamming entre musiciens/chanteurs : Jeudi 15 septembre de 15h à 16h30
  • Remise des prix du concours d’arts plastiques : Vendredi 16 septembre de 9h à 10h
  • Démonstration de Takona (Tatouage corporel éphémère pascuan) : Vendredi 16 septembre de 10h à 11h

Les scolaires pourront également accéder à des spectacles pendant les matinées du 14 et 15 septembre au Grand Théâtre. L’objectif est de proposer un parcours du Triangle polynésien par le spectacle, un mode de transmission particulièrement porteur. Ainsi, un spectacle type se composera de 20 minutes du groupe de danse d’Hawaii, 20 minutes de conteur Néo-zélandais et 20 minutes du groupe de musique de l’Ile de Pâques, ou inversement, afin de les faire voyager dans tout le triangle.

Un village d’artisans à découvrir pendant tout le festival

Tout au long de la semaine, le public  pourra visiter le village des artisans mis en place sur le parking de la Maison de la Culture. Ce village sera composé de 10 stands qui mettront en avant chacune des délégations présentes. L’occasion pour le public de flâner, de découvrir les objets traditionnels des pays représentés et de repartir avec un souvenir.

Pour rappel, toutes les œuvres exposées (photographies, peintures et sculptures) sont mises à la vente avec des prix fixés par les artistes eux-mêmes.

Infos pratiques

Du 12 au 17 septembre 2016, à la Maison de la Culture et place To’ata

Mardi 13 septembre, 11h00, Pae Pae a Hiro : Cérémonie d’ouverture officielle

Samedi 17 septembre, 12h00 clôture du festival

Ateliers gratuits tous les jours, programmation scolaire jusqu’en début d’après-midi.

  • Expositions de photographie, peinture et sculpture, tatouage
  • Démonstrations et ateliers de langues vernaculaires (reo rapa nui, maori, hawaiien, reo tahiti), sculpture, musique, artisanat, danses (Hula, Ori Rapa Nui, Haka), peinture / Master class
  • Conférences, rencontres et tables rondes / Projections
  • Expositions ventes de produits artisanaux

Spectacles de danse au Grand Théâtre – 19h00 – Tarif unique 1 500 Fcfp

  • Lundi 12 septembre : Na Kipu’upu’u (Hawaii) et Tahiti ia Ruru-tu noa
  • Mardi 13 septembre : Hinana Kapahaka (Nouvelle-Zélande) et Hitireva
  • Mercredi 14 septembre : réunion de groupes de Rapa nui (Île de Pâques) et Taki Toa

Soirée contes et légendes sur le paepae – Jeudi 15 septembre à 19h00 – entrée libre avec tickets

  • Conteur de Nouvelle-Zélande : Rangimoana Taylor
  • Conteur de l’Île de Pâques : Kimi Ora Hey Araki
  • Conteur de Hawaii : Moses Goods
  • Conteurs polynésiens : Hinano Murphy, Teiva Manoi et Edgar Tetahiotupa

Concert dans l’aire de spectacle de To’ata – Vendredi 16 septembre à 19h00 – 1 500 Fcfp en tribune centrale et 1 000 Fcfp dans la fosse, avec :

  • King Kapisi de Nouvelle-Zélande
  • Kainani Kahaunaele de Hawaii
  • Topatangi de Rapa Nui
  • Maruarii Ateni de Polynésie

Concours d’art plastique « Nos cousins du triangle polynésien et nous… »  télécharger ici la fiche d’inscription