Tisseyre Joël – Nu

Nu---Joel-Tisseyre

Nu

Joël Tisseyre

Mai 2007

Matière : bois

Dimensions : 0,19 x 0,26 m

 

La Maison de la Culture a hébergé quelques jours les rêves vivants d’un sculpteur au talent de magicien : Joël Tisseyre. Ce voyageur qui sillonne les mers depuis plus de 30 ans nous offre une exposition de regards et d’expériences sur d’autres mondes, un peuple de pierre et de bois qui se caresse du regard et s’admire en murmurant.

Joël a 30 ans lorsqu’il découvre le monde de la sculpture, tout d’abord à travers le modelage de l’argile. Il passe rapidement au travail du bois, et ses outils ne le quittent pas malgré son état de marin. En 1995, il découvre les Marquises et – ce n’est pas le premier – en tombe amoureux. Il achète donc un catamaran et repart pour le Pacifique Sud, pour y vivre et sculpter.

Sculpteur d’émotions, Joël cultive sa liberté d’artiste sans puiser dans une culture qui n’est pas la sienne : il apprivoise les bois des Marquises, sculpte dans la masse et découvre la pierre au cours de ses promenades sur les plages. Il fait l’expérience de ses promesses parfois trompeuses, la beauté d’une pierre mouillée qui s’évapore en même temps que l’eau, mais renaît par la sculpture. Son travail est recherche et harmonie, poésie, pourvu que l’œuvre vive…

S’il part des Marquises en 2004, c’est pour découvrir d’autres îles, d’autres matériaux, et de son errance naît cette exposition, placée sous le signe du Voyage dans les styles et les matériaux. Pierre, bois, jade, matières mêlées ou s’exprimant dans la beauté pure de son essence, voici l’exposition admirable d’un sculpteur voyageur…