L’atelier d’écriture de Guillaume Laurant, le partage d’une vision humaniste….

les prims de latelier dcriture

Durant deux matinées, Guillaume Laurant, le scénariste ‘du fabuleux destin d’Amélie Poulain’, a animé l’Atelier d’écriture de scénario du FIFO. Une vingtaine de personnes s’étaient inscrites pour suivre cet atelier exceptionnel, qui se déroulait sous un des chapiteaux à proximité du ‘paepae’, permettant ainsi aux autres visiteurs de suivre également ces échanges. Loin d’une approche magistrale et scolaire, Guillaume Laurant a plutôt favorisé une démarche basée sur le partage. Il a commencé par faire part de son expérience personnelle et de son parcours atypique. Pour lui l’essentiel n’est pas la technique, mais l’envie d’écrire, et surtout l’envie de raconter des histoires, bien que la connaissance des règles soit un plus nécessaire… pour mieux pouvoir les enfreindre. Il a ainsi délivré quelques clés et ingrédients nécessaires à une recette qui reste à personnaliser. Puis, les participants se sont livrés à un petit exercice pratique, rédigeant un synopsis à partir du postulat suivant : ‘Un homme – ou une femme – ouvre les fenêtres de sa chambre d’hôtel. Où est-il, que fait-il là, pourquoi est-il venu ?’ Pour mettre les apprentis scénaristes en situation, Guillaume Laurant a même organisé une petite cérémonie de remise des prix pour les 3 scénarios qui l’ont le plus touché.

Pour la seconde matinée, Guillaume Laurant a projeté un extrait d’Amélie Poulain, illustrant par des anecdotes personnelles le processus d’écriture porté ensuite à l’écran. Un exercice qui a permis aux  participants de poser des questions pratiques,  mais surtout qui a redonné à beaucoup l’envie de revoir le film, avec cet éclairage nouveau apporté par le scénariste. Le scénariste a ainsi durant ces deux matinées partagé sa vision humaniste et poétique du monde, et espérons le, cela contribuera à l’émergence de nouvelles histoires inspirées par ses interventions.