La compagnie R2Rien de retour avec une nouvelle comédie !

Après le succès de leur pièce « Terreur chez les Alberline » qu’ils ont jouée deux fois l’année dernière, la compagnie l’R2RIEN revient sur la scène du Petit Théâtre avec une comédie intitulé « Week-end en ascenseur » qui aura lieu les 4 et 5 juin à 19h30. Un rendez-vous à ne pas manquer, aux éclats de rire assurés !
La troupe
Cette année, la compagnie monte sur les planches pour une nouvelle création.
L’an dernier la Section Culturelle de l’ATACEM du SEAC/PF (Service d’Etat de l’Aviation Civile en Polynésie française) a créé un atelier théâtre. Leur première création, « Terreur chez les Alberline » a rencontré un grand succès auprès du public.
Les comédiens se réunissent ainsi tous les mercredis soir et travaillent ensemble dans l’esprit de la vie associative qui est un monde où se mêlent don de soi, générosité et esprit d’équipe….
C’est principalement un travail de personnages qui a été effectué, car ce sont seulement quatre comédiens qui vont devoir tenir toute une salle en haleine… et la faire rire !
La pièce ne cesse de surprendre, avec ses personnages aussi différents les uns des autres : la truculente, la revêche, la naïve et le cartésien.
Distribution
Mise en scène :
Stéphane Laffaille
Aide à la Mise en scène et scénographie:
Quentin Delplanque
Costume : La Compagnie L’R2Rien
Avec :
Manuel SCHNEIDER………………………………………. Antoine
Micheline PARTOUCHE………………………………… Yvette
Leyla Mou……………………………………………………………. Roxanne
Marie Bastet……………………………………………………… Marie-Berthe

Site et Adresse e-mail :
Email : [email protected]
Site : https://qstheatre0.wixsite.com/r2rien
Facebook : r2rien
La pièce

L’ascenseur qui tombe en panne… qui n’a jamais eu cette inquiétude en empruntant la grande boite ascensionnelle ? Comment ferions-nous ? Aurions-nous de l’aide rapidement ? Et si ce n’était pas le cas…
Week-end à l’étroit propose un cas de figure pour le moins inattendu ! Mais surtout, ce que l’on oublie parfois de se demander, c’est avec QUI allons-nous tomber en panne ?
Quatre personnages coincés pour un W-E. Une crainte réalisée, sur scène, pour le plaisir des spectateurs. Pris au piège, les captifs paniquent, s’impatientent, tentent une sortie et trompent l’ennui à coup de 1,2,3 Soleil.
Heureusement, nous pouvons compter sur une policière, un ingénieur, une avocate et… le caddie d’Yvette qui vient tout juste de faire ses courses.
Et qui sait, pourquoi ne pas mettre ce temps à profit pour résoudre une enquête criminelle ?
Notes et intentions du metteur en scène
La volonté première est de présenter une pièce « Tous publics » dans laquelle tous puissent s’amuser.
Cette année, j’ai voulu un travail semi-professionnel de la part de mes comédiens.
En effet il me paraissait important d’offrir à des « amateurs » un autre type de travail que celui de l’an dernier.
J’ai donc réduit volontairement le nombre de comédiens et nous avons décidé que nous monterions cette pièce de théâtre comme le feraient des professionnels. Moins de répétitions mais des répétitions plus longues. Une demande de connaissance du texte avant de commencer la mise en scène afin de laisser les comédiens plus libres dans la recherche de leurs personnages.

Pourquoi cette pièce ?
Cette pièce, qui est un « huit-clos » est d’une nature très particulière. En effet l’espace de jeu est réduit à son strict minimum et représente la surface d’un ascenseur où vivent et évoluent quatre comédiens dans leurs rôles respectifs.
Une situation presque familière, dans laquelle on se projette facilement et qui s’avère, non pas, comme on peut l’imaginer, être un huis-clos angoissant, mais une comédie irrésistible.
Comment alors « inventer » une vie dans un espace si restreint et faire que l’on s’y amuse pour le plaisir du spectateur. Je pense que nous avons relevé le défi.
Notes du metteur en scène
Il fallait donc libérer les corps pour pouvoir installer dans l’espace de jeu quatre personnages tous bien différents.
Faire alors émerger une vie et faire rythmer cette vie au fil des révélations des uns et des autres et du caractère des uns et des autres.
Le rythme est alors un besoin vital pour que s’enchainent gags et jeux de mots qui donnent alors au spectateur l’espace du rire mais aussi celui de l’interrogation :
• Qui sont-ils ?
• Que veulent-ils ?
• Que cachent-ils ?
Et c’est à la toute fin que le spectateur va s’interroger et relire cette pièce autrement. Car ce que l’on croyait est un leurre.

Stéphane Laffaille

Les personnages

Antoine …………………………………………………… Ingénieur et concepteur de la sécurité des ascenseurs de la tour. D’un caractère timide, renfermé et claustrophobe il va tenter de résoudre l’impensable pour lui : l’ascenseur est en panne !

Yvette ……………………………………………………… Femme au foyer, elle est fière de vivre dans cette tour ultra moderne. Ca ne la dérange pas tant que ça d’être bloquée, d’autant plus qu’elle ne rate pas son feuilleton préféré.

Roxanne…………………………………………………… Etudiante en droit elle croit tout maitriser et se sent supérieure aux autres. Elle va élégamment reconstituer le puzzle d’une enquête policière !

Marie-Berthe ……………………………………… « Fonctionnaire ? – Pourquoi j’ai la tête ? –Vous en avez surtout l’humour. » Cette policière vient voir un collègue de boulot tour du Parlement. Nous sommes tour de l’Europe… Et à priori, il ne lui manque pas que le sens de l’orientation…

L ’histoire
Pièce de théâtre en 3 scènes.
Un ascenseur tombe en panne en début de week-end. Rencontre de quatre personnages pour le meilleur ou le pire ?
« Ceci dit vous pouvez peut-être essayer l’interphone ? » Yvette.
« De toute façon si quelqu’un veut prendre l’ascenseur il verra bien que … » Marie-Berthe.
« Mais vous rendez-vous compte que si vous fumez dans l’ascenseur on va manquer d’air… » Antoine
« … Mais j’ai pas toujours fait ça. Avant j’étais chauffeuse de moules…» Marie-Berthe.
« … Vous voulez jouer …. » Roxanne.
« Pour être un bon flic il faut savoir observer. Il faut de la logique, de la précision….. » Yvette. »

Infos pratiques

Théâtre : Un week-end en ascenseur
Compagnie L’R 2 Rien/TFTN
Lundi 4 et mardi 5 juin 2018 – 19h30
Tarif unique : 2 000 Fcfp
Billets en vente sur place et en ligne sur


Renseignement au 40 544 544
Petit Théâtre