Festival du Japon : 4 jours dédiés aux arts japonais

La Maison de la Culture est heureuse d’accueillir dans le Grand Théâtre une partie du festival du japon, au travers d’une soirée gratuite dédiée aux arts. Au programme :

 japon2012

KOTO (harpe japonaise)

Le koto (en japonais, ou en japonais classique) est un instrument de musique à cordes pincées utilisé en musique japonaise traditionnelle, notamment dans le kabuki et le bunraku. Le koto mesure environ 1,80 m de long et compte 13 cordes. La caisse est traditionnellement fabriquée en bois de paulownia évidé, et les hauts chevalets amovibles, en ivoire. Ses cordes sont en fil de soie que l’on pince avec des grattoirs en ivoire.

 

DANSE TAHTIENNE

Le Ori Tahiti a pris une grande d’ampleur sur le peuple Japonais. De ce fait beaucoup de personnes, dès plus jeunes au plus âgées s’initient à la pratique du Ori Tahiti. Beaucoup d’entre elles font d’ailleurs le voyage à Tahiti pour venir voir les différents évènements en rapport avec le Ori Tahiti : Heiva i Tahiti, Hura Tapairu.

 

KIMONO SHOW

Le Kimono est un typique costume traditionnel japonais et un costume national. Dans la vie moderne, le kimono est dédié à un usage formel, il se porte à des occasions spéciales comme une cérémonie de mariage et des funérailles. Vous pouvez apprécier la beauté du kimono en regardant un Furisode coloré et un kimono pour une mariée. Il existe aussi des kimonos que l’on peut porter à tout moment. Des Polynésiens participeront à la présentation.

 

AIKIDO

L’aïkido est un art martial japonais développé par Morihei Ueshiba comme une synthèse de ses études martiales, la philosophie et les croyances religieuses. L’aïkido est souvent traduit par «la Voie de l’énergie de vie fédérateur» ou comme «la Voie de l’esprit d’harmonie. » L’objectif de Ueshiba était de créer un art que les pratiquants pourraient utiliser pour se défendre, tout en protégeant leur agresseur d’une blessure.

 

SHAKUHACHI (FLUTE EN BAMBOU)

Le shakuhachi est une flûte droite à embouchure libre en bambou japonaise. Évoquant la nature, elle est utilisée en musique traditionnelle. Au Moyen Âge, le shakuhachi fut associé à la secte Fuke du bouddhisme zen, dont les moines, komuso, utilisaient le shakuhachi comme soutien à la méditation. Leurs mélodies (honkyoku) suivaient le rythme de la respiration du moine. Durant les années 1980, l’apparition du synthétiseur popularisa le son du shakuh.

 

 

Infos pratiques

 

Festival : Festival du Japon

Maison de la Culture & Mairie de Papeete

Mardi 31 janvier au vendredi 03 février 2012

Entrée libre avec tickets à récupérer sur place

Renseignements au 80 35 00 – découvrez le programme !