Cher Jean-Marc

dsc_0215

Depuis ton départ tout a été écrit et dit sur l’homme, ton parcours personnel, tes ouvrages, ton engagement, ta liberté de parole et de pensée. C’est donc l’ami que nous saluons dans ces lignes, l’ancien directeur de la Maison de la Culture, le partenaire de Hiro’a et le compagnon de tant d’événements depuis tant d’années.

Il n’y a guère de mots pour dire la révolte et la peine devant ce départ trop rapide, trop jeune, trop tôt. Contentons nous donc de ceux que nous trouvons péniblement dans nos émotions. Au revoir Jean Marc.