11ème colloque des télévisions océaniennes : Un moment d’échange et de partage

 

Le 11e colloque des télévisions océaniennes s’est clôturé vendredi 10 février. Durant la semaine du 7 au 10 février, les responsables de chaîne de télévisions et de radio de la région Pacifique se sont réunis. Ces professionnels se sont rassemblés autour de plusieurs sujets comme le numérique dans les programmes documentaires, les archives audiovisuelles ou encore les séries documentaires ou de fiction. « Ce colloque est l’occasion pour nous professionnels d’échanger nos expériences, partager leur vécu, leurs produits et éventuellement leurs programmes. C’est surtout l’occasion pour les responsables des télévisions de la région de mieux se connaître et se parler librement », souligne Joseph Caihe, coordinateur et animateur du 11e colloque. Et de poursuivre : « C’est l’occasion aussi d’imaginer des stratégies de co-production régionale ». C’était par ailleurs le sujet de la journée de vendredi. Les participants ont discuté de la couverture des mini jeux du Pacifique 2017 au Vanuatu qui auront lieu du 4 au 15 décembre 2017 mais aussi du Championnat du monde de va’a qui va se dérouler à Tahiti. « Ce sont deux événements importants pour la région. Il était donc important pour les représentants de l’Océanie de venir participer à ce colloque pour pouvoir partager et échanger. Le Vanuatu n’a pas pu être représenté cette année, néanmoins, ils ont pu intervenir par visioconférence pour discuter notamment des mini jeux », souligne Joseph Caihe.

 

A l’heure actuelle, chaque pays produit ses propres programmes mais très peu d’échanges se font entre Océaniens. « Ce sera une avancée considérable si on arrive à partager nos programmes. Il faut aussi faire connaître ces programmes à l’extérieur. Donc grâce à France Ô notamment, on pourra diffuser dans tout l’outremer. Et on a de la chance d’avoir un océanien, en l’occurrence Wallès Kotra, au poste stratégique de directeur du réseau outre-mer à Paris. Il pourra nous faciliter l’accès à toutes les stations d’outre-mer. C’est une véritable chance », souligne l’organisateur du colloque des télévisions.

Une mutualisation des moyens pas si simple que cela à mettre en place. Pour les mini jeux du Pacifique, tous les pays de la région souhaitent évidemment participer à l’événement. Plutôt que de mutualisation, les participants parlent davantage d’optimisation des moyens pour pouvoir bénéficier aux droits de diffusion des images.

Quant aux championnats du monde de va’a, les organisateurs et TNTV, partenaire de ce grand moment sportif, ont accepté de diffuser ce programme et d’offrir le signal gratuitement à toutes les chaînes de télévisions du Pacifique, s’ils le désirent. « C’est TNTV qui a remporté le marché des championnats du monde de va’a mais comme l’a dit Mateata Maamaatuaiahutapu, la directrice de la chaîne, le monde océanien pourra en profiter. Ils ouvrent l’accès à toutes les télévisions, également aux autres télévisions de Tahiti, comme 1ère. Il pourra se mettre en place des accords de partenariats ou des conventions qui vont être signés. Le colloque travaille dans ce sens : même s’il y a des chaînes de télévisions concurrentes, il faut rapprocher les points de vue pour qu’il y ait une complémentarité dans la diffusion des programmes et pour qu’il y ait une collaboration franche des télévisions. On a tous le même objectif, celui de séduire le public », martèle l’ancien directeur de NC 1ère.

 

FIFO – Poehere Hunter