septembre, 2020

16sep(sep 16)0h0019(sep 19)0h00FeaturedFestival Fa'aiho du 16 au 19 septembre

more

Détail de l'événement

Mettre à l’honneur nos richesses culturelles !

Sous l’égide du Ministère de la Culture, Te Fare Tauhiti Nui à le plaisir de vous informer du report du Festival Fa’aiho du mercredi 16 au samedi 19 septembre 2020. Ce festival exceptionnel a pour ambition de mettre en valeur la richesse de nos expressions culturelles.

Un événement entièrement gratuit et libre d’accès.

Une billetterie gratuite est proposée pour les salles de spectacle uniquement, sur place et en ligne, afin de permettre aux familles et aux passionnés de s’organiser pour profiter de la programmation.

Protocole sanitaire :

MASQUE OBLIGATOIRE DANS TOUS NOS ESPACES.

Dispositif dans les salles d’un siège sur deux

Sens de circulation dans nos espaces

Animation médiathèque

Soirée littéraire sur les épidémies

Profitez de la projection du célèbre Mort à Venise, signé Luchino VISCONTI, préambule à la soirée littéraire.

Au travers de nombreuses interventions, la table-ronde abordera les épidémies sous différents angles. Que la fiction s’en empare, que le Roi Soleil les subisse, qu’elles soient vues comme incarnations du mal, qu’elles touchent les peuples des Marquises ou qu’elles soient traitées par la littérature polynésienne, les épidémies ont toujours joué un rôle majeur dans la civilisation.

  • Projection du film “Mort à Venise”, jeudi 17 septembre de 15h30 à 17h, en salle de projection

  • Soirée littéraire : jeudi 17 septembre de 18h à 20h, en bibliothèque adulte avec :
  • John MAIRAI
  • Riccardo PINERI
  • Carole ATEM

Théâtre et humour

Les Comptineurs : jeudi 17 septembre, à 18h00 au Petit Théâtre

Christine Vinolo et Jérôme Descamps sont les Comptineurs de Tahiti. Ce duo, auteur de plus d’une centaine de chansons, créé depuis douze ans des albums de musique illustrés. Ils assurent également des concerts sur des scènes connues comme le Grand théâtre ou plus confidentielles et restreintes comme le service de pédiatrie de l’hôpital ou la Fraternité à Punaauia.

Les Tapas Légendaires : un spectacle humoristique des Pukan’s Prada (Yepo et Maud), Papa Tihota et Tashi & Toto (Méga la blague) : vendredi 18 septembre, à 19h00 au Petit Théâtre

Les meilleurs comiques de Tahiti ont préparé un spectacle ensemble spécialement pour le festival Fa’aiho sur le thème des tapas légendaires. Fou-rires garantis !

Musique

VAHINE HIMENE TAHITI : mercredi 16 et samedi 19 septembre, à 19h00 au Petit Théâtre

CONCERTS ORGANISÉS PAR FÉLIX VILCHEZ

Hommage aux grandes dames de la chanson polynésienne, avec 6 musiciens, 3 chanteuses, 2 couples de danse tahitienne et de la vidéo projection.

Présenté sur le format “concert documentaire” mêlant parcimonieusement une narration illustrée de photos d’époque, d’interviews exclusifs, et d’extraits de films anciens. On évoquera Henriette WINKLER, Mila, LOMA, Esther, Irma, Marie et Emma MARITERANGI et encore d’autres personnalités. Le concert sera assuré par un orchestre de 6 musiciens avec les incontournables voix de Reia POROI, Maruia et Florence MANEA sous la direction musicale de Félix VILCHEZ.

Nous serons transportés durant plus d’1 heure 30 min dans une ambiance agréablement nostalgique avec le témoignage de personnages célèbres sur les habitudes et coutumes d’une époque encore regrettée. Comme d’habitude le public, inévitablement, entonnera les airs anciens et bien connus du répertoire de la bringue Tahitienne, parfois sur les “aparima” langoureux de danseuses traditionnelles.

Pupu himene et groupes modernes

Mercredi 16 septembre

PUPU HIMENE TAMARI’I RA’AHITI MENÉ PAR MĀ ZINGUERLET à 18h00, suivi du CONCERT DU GROUPE TUAKANA, de Teiho TETOOFA à 18h30 au Grand Théâtre.

Ma ZINGUERLET s’est passionné pour le chant grâce à ses grands-parents. Très impliqué dans sa culture, son talent est récompensé dès sa première participation au Heiva i Tahiti en 2012. Ma collectionne les prix du ‘ūtē paripari, du rū’au et du tārava raromata’i et obtient deux fois le prix du meilleur ra’atira. Ma a été membre du jury du Heiva i Tahiti.

TUAKANA, qui signifie “frère” en paumotu, est une jeune formation musicale né à l’initiative de Teiho Tetoofa et Pierre Mapu, deux amis qui avaient depuis bien longtemps le rêve de former un band. Ils jouent tous les deux à la guitare, et Teiho est également très à l’aise au chant.

Pour démarrer l’aventure Tuakana, les deux complices ont appelé à leurs côtés deux autres “frères”, un bassiste : Rumia Tepea, ainsi qu’un batteur : Ferdinand Terii. Une fois au complet, c’est en février 2019 que le groupe Tuakana arrive sur la scène musicale polynésienne.

 

Jeudi 17 septembre

PUPU HIMENE TARU’U MENÉ PAR DAYNA TAVAEARII à 18h00, suivi du CONCERT DU GROUPE VERUA à 18h30 au Grand Théâtre.

Dayna TAVAEARII découvre le chant traditionnel avec ses parents puis se perfectionne à son église, où elle devient très jeune ra’atira’a. Impliquée dans les groupes Ahutoru Nui en danse, puis Ui Api no Arue en chant,elle remporte de nombreux prix en Tärava Tahiti et Hïmene Ru’au. Elle a été plusieurs fois membre du jury du Heiva i Tahiti.

VERUA, c’est une formation musicale de 5 personnes :

  • Tihiura TETIARAHI, pianiste,
  • Mitiana JOURDAIN, batteur,
  • Ariipaia TEIVA, à la guitare solo,
  • Teiki LANG, à la guitare basse,
  • Teha KAIMUKO, lead vocal et à la guitare rythmique.

Petit dernier de la famille, Teha KAIMUKO a grandi à Faa’a entouré de sa sœur et ses deux frères. Ses parents, marquisiens tous les deux, ont quitté leur île pour venir travailler à la capitale, mais Teha tient à ses racines et précise : « on parle tous les jours marquisien chez nous… ».

C’est au collège que Teha s’implique dans la musique. Teha rapelle, amusé : « on était des clandestins, on amenait nos instruments pendant la cantine en dehors entre copains. À cette époque, c’était interdit, pas comme aujourd’hui… ».

Vendredi 18 septembre

PUPU HIMENE TAMARI’I RAPA MENÉ PAR PIERROT FARAIRE à 18h00, suivi du CONCERT DU GROUPE SISSA-SUE O’KOTA’I à 18h30 au Grand Théâtre.

Originaire de Rapa, Pierrot FARAIRE fait ses débuts dans le monde des arts traditionnels au sein du collège de Tubuai, où il s’occupe du groupe de l’école. Il participe au Heiva i Rapa avec un groupe de jeunes, qui remporte de nombreux prix. En 1992, il monte le groupe Tamariki Oparo, primé à de nombreuses reprises au Heiva i Tahiti. Pierrot a été membre du jury du Heiva i Tahiti à plusieurs reprises.

 

Samedi 19 septembre

PUPU HIMENE TAMARI’I RAPA MENÉ PAR PIERROT FARAIRE à 18h00, suivi du CONCERT DE NOHORAI accompagné par les musiciens du GROUPE EONO à 18h30 au Grand Théâtre.

Le groupe NATIARA s’est présenté au Heiva i Tahiti à plusieurs reprises. Il est majoritairement composé des membres de l’église de la Communauté du Christ, anciennement appelée église Sanito. Le groupe, primé notamment en 2018 et 2019 au Heiva i Tahiti, tient à partager son attachement aux chants traditionnels lors de ses différentes apparitions.

Eono est né en juillet 2018 à l’initiative de Mitiana JOURDAIN. Passionné de musique depuis l’enfance il est aussi le batteur de Verua. Il a décidé de créer le groupe dont il rêvait depuis longtemps, il a mis ses rêves en avant et tout s’est accéléré.

Il a fallu donc trouver un nom de groupe et après plusieurs heures de réflexion, tous les musiciens se sont accordés sur un nom en rapport avec ce qui ferait l’une des forces de leur formation : les voix. “Eo ” qui veut dire la voix en Marquisien et qui délivre une belle assonance, est devenu leur base pour créer une histoire autour de ce mot. Cette base a tout naturellement été associée avec le nombre 6, “ono” en tahitien, pour le nombre d’artistes à l’origine du groupe.

Nohorai baigne dans la musique depuis son plus jeune âge. Il est, « à la base », un percussionniste car son père n’est autre que Poehei TEMAIANA, chef d’orchestre dans des groupes professionnels, membre du jury au Heiva i Tahiti et lui-même fils de papi Teupoo, dirigeant l’école de percussions Arata’i. Quant à son grand-père maternel, Big Joe, bassiste dans le groupe Te Ava Piti et compositeur de la célèbre chanson « Pahoho », il lui a transmis sa passion pour la guitare et celui de la composition. C’est donc tout naturellement qu’il apprend à jouer de la guitare et rejoint en 2016 le groupe de Teiva LC, Huimana. Cependant ce n’est qu’en 2017 qu’il compose une chanson pour la première fois. Et cette chanson « To’a Marama » est aujourd’hui un énorme succès !

‘Ori Tahiti :

Deux groupes mythiques nous font l’honneur d’être présents pour ce festival.

Hei Tahiti, spectacle PARE NUI I TE VA’A VAEVAE : Mercredi 16 et jeudi 17 septembre, à 20h00 au Grand Théâtre

Le célèbre groupe de danse Hei Tahiti, dirigé par Tiare TROMPETTE-DEZERVILLE, présente un tout nouveau spectacle > Pare Nui i te Va’a VaevaeLa pirogue aux mille jambes !

Le thème du spectacle, signé Yann PAA :

Honneur à l’éclatante saison
Le « pua » qui s’épanouit
sur le mont Temahue
Manifeste en moi la beauté
éclatante de Pīra’e
La petite brise d’Aora’i,
soulève la compassion
odoriférante de ma terre !
Sterne grise, sterne blanche
Voici Pare nui la pirogue
aux mille jambes
Temahue à la terre rouge,
est la montagne qui s’érige à l’Est
Empreinte du guerrier Tehana
Celui qui garde avec bienveillance la passe
de Taunoa, portes du grand fort de Pīra’e !
Entrez en paix,
avancez avec déférence !
Que vos offrandes sur le sable de Ta’aone
En font l’hommage au marae Taputapuatea iti,
érigé en l’honneur du ‘ari’i Pōmare !
La pluie qui tombe de Matafāura,
est le bruit régulier qui jaillit de Ta’aone
C’est la rosée d’Arataha,
qui se dépose délicatement sur Pare
Mais prenez garde lorsque frappe la lance de Pare
Elle agite et tourmente les eaux
Vai poa, vai ma’a, vai nahoata
Paha’apiti est le vent qui souffle à Arahiri
Arahiri aux poissons qui s’agitent,
la pointe qui se jette vers la mer
Mais lorsque se lève le vent de Niuhiti
Il se lève pour rafraîchir ma tendre terre.
Le grand fort de Pira’e,
la pirogue aux mille jambes.  

Manavā te u’i tapairu
‘ūa’a te pua i TEMAHUE
Tiare mana’ona’ohia
te ‘una’una ïa o Pīra’e
Te hupe iti Aora’i,
tāhiri i te no’ano’a
‘O te aroha ïa ‘o tō’u nei ‘āi’a !
Pira’e uri, Pira’e tea
Pare nui i te va’a vaevae
Temahue i te araea ‘ura,
te mou’a fa’atoro i te hitia’a o te ra
Ta’ahira’a ‘avae ‘o te ‘aito ra o Tehana !
Vāhi hipahipara’a ïa i te ava Taunoa,
te ‘ūputa o te pare nui nō Pīra’e !
‘A tomo mai ma te hau,
‘E hō ma te tura i tai !
‘Ia tau te marotai i ni’a i te one Ta’aone
‘Ei tapu i te marae Taputapuatea iti,
i te aroha ha’atau i te ari’i Pōmare !
Te ua e topa nō Matafāura,
‘o te vavā ti’a mai i Ta’aone
‘o te hupe tāpo’i nō Arataha,
tāpo’ipo’i ia Pare ē
‘E ara ra ia tōtō te ‘ōmore ‘o Pare
Taparuru te vai ‘e tū
Vai poa, vai ma’a, vai Nahoata
Paha’apiti te mata’i pūpuhi i Arahiri
Arahiri teie i te i’a hiri,
‘e horohoro tāora te fenua
‘Ia puhihau mai ra te mata’i Niuhiti
‘E tāhiri ïa i tō’u nei ‘ai’a iti !
‘O Pira’e, te Pare nui i te va’a vaevae !


Tamariki Poerani, spectacle TE VARUA O TE HURA : Vendredi 18 et samedi 19 septembre, à 20h00 au Grand Théâtre

La troupe de danse TAMARIKI POERANI dirigée par Kohai BATANI GOURNAC, présente un spectacle inédit intitulé : TE VARUA O TE HURA – L’ESPRIT DE LA DANSE, spectacle inspiré par l’expérience de Makau FOSTER-DELCUVELLERIE au sein des traditions Polynésiennes et d’ailleurs.

Le thème du spectacle :

Te Varua o te hura ou l’esprit de la danse est un voyage conté par Makau Foster, relatant son initiation à la danse traditionnelle et sa découverte au gré de ses voyages : des cultures océaniennes, mexicaines, japonaises, chinoises et occidentales ; qui l’ont convaincue de l’universalité de l’esprit de la danse.

« Il n’y a pas de danse sans le pouvoir des mots »

« il n’y a pas de danse sans la musique de la nature »

« il n’y a pas de danse sans la grâce de l’esprit »

« La parole des Orero

La force des Haka

La nostalgie des Teki

La rigueur des ‘ōtea

La séduction des Aparima

La louange des Himene

Le rythme des To’ere

La joie des Pata’uta’u

L’allégresse des Kapa

L’appel au rassemblement des Pu,

L’appel tonitruant des Pahu

La douceur apaisante du Vivo »

Nous ramènent ainsi à notre essence divine.

C’est cela l’esprit de la danse !

Informations pratiques

FESTIVAL FA’AIHO

Du mercredi 16 au samedi 19 septembre 2020

Un festival ENTIEREMENT GRATUIT

ORI TAHITI

PROJECTION

PUPU HIMENE

CONCERTS

THEÂTRE

HUMOUR

SOIREE LITTERAIRE

Programme du festival sur www.maisondelaculture.pf

Réservez votre place pour les salles de spectacles :

Billetterie gratuite sur www.billetterie.maisondelaculture.pf

Renseignements : 40 544 544 – Page Facebook : Maison de la Culture de Tahiti

www.maisondelaculture.pf

Horaire

16 (Mercredi) 0h00 - 19 (Samedi) 0h00

X