Chargement Évènements

« All Évènements

Pièce de théâtre : Ned Choquitto

Navigation Évènement

2500XPF Billetterie
Pièce de théâtre : Ned Choquitto

20 octobre, 19h00

Petit Théâtre

Découvrez le vendredi 20 octobre au Petit Théâtre la pièce de théâtre Ned Choquitto ou l’autre Don Quichotte, un spectacle original et inspiré de l’œuvre de Miguel de Cervantès Saavedra.
C’est l’histoire de Don Quichotte dans un contexte local et contemporain sauf que le chevalier sans terre aux idéaux de justice et son écuyer sont remplacés par des SDF, expulsés de leur île natale, interprétés par de jeunes comédiens polynésiens : Dylan Tiarii et Maki Teharuru.

Présentation
Au vingt-et-unième siècle pas plus qu’au temps de Cervantès les utopistes ne sont pris au sérieux. Ce sont pourtant les utopies les plus folles et les rêves les plus insensés qui ont toujours permis à l’homme de changer la face du monde… Nous avons tous croisé des Don Quichotte, mais combien de fois nous sommes-nous arrêtés pour écouter vraiment ce qu’ils avaient à dire ? C’est de ce simple constat qu’est né le spectacle « Ned Choquitto ou l’autre Don Quichotte ».

Synopsis
La scène se passe de nos jours, la nuit, dans une rue anonyme de Papeete, la capitale polynésienne. Sannos Pacha et Ned Choquitto sont deux SDF accrochés à un banc public et un réverbère comme des naufragés à une épave. Chacun à sa manière, ils tentent d’atteindre l’autre bout de la nuit. Toutes leurs richesses sont contenues dans une brouette, et c’est de lui que jaillissent les accessoires du spectacle. A quelques rares répliques près, l’intégralité du texte dit par nos deux larrons vient, sans modification aucune, de l’oeuvre de Cervantès dans la traduction de Louis Viardot. Seuls les noms de lieux et de personnages ont été remplacés par leurs équivalents polynésiens.

Le spectacle
La musique, le chant et les arts traditionnels polynésiens tiennent une place prépondérante dans la manière dont nos deux héros transforment la réalité pour nous offrir le texte de Cervantès. D’autre part, le détournement de l’objet est l’un des piliers de la mise en spectacle conçue par Julien Gué. Ainsi, le réverbère remplacera-t-il avantageusement un moulin à vent, le banc public fera-t-il une Rossinante tout a fait acceptable et une passoire à légumes sera un heaume très protecteur…
Si les préoccupations politiques sont bel et bien présentes dans ce projet (tant le peuple des déshérités, des exclus et des désespérés augmente de jour en jour en Polynésie française), et particulièrement la référence sous-jacente permanente aux conséquences des essais nucléaires français sur la société polynésienne, c’est bien d’une rencontre artistique improbable dont il s’agit ici. Celle d’une oeuvre majeure de la littérature espagnole devenue une référence mondiale et de la culture, de tradition orale, d’un peuple déstabilisé et désorienté par l’évangélisation et la nucléarisation de sa société. Et nul encore ne saurait décrire les accessibles étoiles qui en naîtront dans les yeux des spectateurs…

Point de vue
Ils sont peu nombreux, mais quelques-uns tout de même, à avoir pu assister à un filage complet de ce spectacle. Voici le témoignage de l’une de ces spectatrices privilégiées…
« Avec un titre qui joue à inverser les lettres, « Ned Choquitto » pour Don Quichotte, sur scène ça déménage ! C’est que la misère pousse à tout bouleverser, même les certitudes. C’est que, dans leur condition de nécessiteux, Dylan Tiarii et Maki Teharuru, alias chevalier et écuyer de cavales improbables, chevauchent le fantasme à bride rabattue.
Sur un rythme effréné, culbutes, altercations, cavalcades, menaces réelles et dangers insidieux perturbent le refuge hasardeux du banc public où ils sont venus s’échouer, dans une ruelle de Tahiti. Expulsés de leur atoll, sans toit, glanant ce qu’ils peuvent récupérer, ils échafaudent des projets de survie.
Jubilatoire, la pièce de théâtre « Ned Choquitto ou l’autre Don Quichotte » vous fait bourlinguer, haletant, entre les récifs polynésiens, vous plonge ironiquement dans le bain de l’actualité. Mais la mise en scène de Julien Gué jongle sur les lignes de fracture de ce duo de choc, comme de la société des archipels. Personnages de chair et de sang, perdus dans un fatras d’objets de rebut, leur histoire, qui est aussi une souffrance, vous émeut par sa cruauté, sa mise en dérision.
Et pour vous remettre de vos émotions, ou vous mettre l’eau à la bouche, un clin d’oeil à l’affiche caricaturale de P’tit Louis, inspirée des performances cocasses des acteurs.
Māheata »

Détails

Date :
20 octobre
Heure :
19h00
Prix :
2500XPF
Catégories d’Évènement:
,

Organisateur

Maison de la Culture
Téléphone :
+689 40 544 544
E-mail :
communication@maisondelaculture.pf
Site Web :
https://www.maisondelaculture.pf

Lieu

Petit Théâtre
646 Boulevard Pomare IV
Papeete,Polynésie Française
+ Google Map