Chargement Évènements

La Maison de la Culture a le plaisir d’accueillir en coréalisation au Grand Théâtre la troupe O Tahiti E, Hura Tau et grande gagnante du Heiva i Tahiti 2019. Le spectacle Te Aho Nūnui avait suscité tant l’émotion que l’engouement du public, et séduit le jury du Heiva.

Le spectacle sera présenté les 07 et 08 août 2020 à 19h00 dans un format adapté, et permettra, le temps de quelques soirées, de retrouver cet esprit de Heiva qui nous est si cher. Une belle occasion, à la veille de la rentrée, de savourer ces magnifiques représentations.

Le spectacle s’enrichit pour l’occasion d’une première partie composée de numéros variés des succès de la troupe.

La troupe

La compagnie O Tahiti e est née en 1986. Elle est dirigée depuis sa création par Marguerite LAI. Son nom, O TAHITI E, rappelle l’ancienne appellation de l’île de Tahiti “Otaïti” relevée sur les cartes par les premiers navigateurs.

Depuis plus de 30 ans, la troupe reste l’une des plus renommées, multi lauréate aux concours annuels de chants et danses du Heiva i Tahiti, comme le démontre son palmarès.

[LIVE STREAMING] Cliquez ici pour accéder au live

Palmarès

  • 1997 : Lauréat du Grand Prix du concours du Heiva i Tahiti
  • 1998 : Lauréat du Grand Prix du concours du Heiva i Tahiti
  • 1999 : 2e Prix du concours du Heiva i Tahiti
  • 2005 : Lauréat du Grand Prix du concours du Heiva i Tahiti
  • 2009 : 3e Prix du concours Heiva i Tahiti
  • 2012 : Lauréat du Grand Prix du concours du Heiva i Tahiti
  • 2016 : 3e Prix du concours Heiva i Tahiti
  • 2019 : Grand Prix du concours Heiva i Tahiti
  • Meilleur thème
  • Meilleur spectacle
  • Meilleur pa’o’a hivinau
  • Meilleur ‘aparima
  • Meilleure composition musicale

Category : DANCE – HURA TAU

Created on : 1986

Groupe leader : Marguerite LAI

Conductor : Tenania TEMATAUA

Songs author : Jean-Claude TERIIEROOITERAI

Songs composers : Tenania TEMATAUA

Theme author : Jean-Claude TERIIEROOITERAI

Theme : The great breath of life

 

Prize list :

1997 : Winner of the Grand Prize of the Heiva i Tahiti Competition

1998 : Winner of the Heiva i Tahiti Competition Grand Prize

1999 : 2nd prize of the Heiva i Tahiti contest

2005 : Heiva i Tahiti Grand Prize Winner

2009 : 3rd Prize of the Heiva i Tahiti contest

2012 : Winner of the Heiva i Tahiti Competition Grand Prize

2016 : 3rd Prize of the Heiva i Tahiti contest


LE THÈME TE AHO NŪNUI – THE GREAT BREATH OF LIFE

En tahitien

I te hora o tōna umunarora’a, ‘ua ‘ite o Moeho Vahine e tē ta’ita’i nei ‘oia i roto i tāna rerera’a i Pūoro’o-i-te-ao i te mau faufa’a ato’a e vai nei i roto iāna, nō ‘ō roa mai ho’i i raro i te pō ‘e ‘ua  pūpūhia mai e nā u’i i nā mua atu e tae roa mai iāna ra. Mai nā roto mai i te metua tāne i tae mai ai iāna ra ‘e mai nā roto mai i te metua tupuna i tae ai i te metua tāne ra, nō ‘ō roa mai i te tupuna mātāmua i āvari i te ‘aufau fēti’i. ‘Ia ‘ore teie ‘ite ‘ia haere i tāna mau huā’ai ra, e mou roa ‘oia a tau a hiti noa atu.

Nō reira, tē pe’ape’a nei ‘oia nō teie mau tāuiuira’a e tupu nei. Tē ‘ite noa ra tōna mata i te ta’ata ‘ē e haere mai e fa’ahepo i tōna nūna’a ‘ia ha’api’i i teie mau peu tā rātou ‘e ‘ia ha’apa’o i teie fa’aro’o tā rātou. Morohi roa a’e ra te peu tumu o tōna fenua. Nō reira i tae ai tōna mana’o i ni’a i tāna mo’otua ia Terita, nāna e mata ara i te faufa’a tupuna. Nō te mea, ‘o ‘oia ana’e o te huā’ai tamari’i e ha’ape’ape’a nei nō te mau fifi e farereihia ra e tōna nūna’a.

Nō roto mai te ‘ite o Moeho Vahine i te ‘aepau o tōna metua tāne. Nō reira i fa’aineine ai ia Terita nō te mono atu iāna. ‘Ia tāpiri ‘oia i tōna ‘utu i ni’a i tōna nō te ‘aira’a i tōna hā e ti’a roa ai. E ha’amaita’ira’a te reira i tōna aho ora, te aho i pūhihia i roto i tōna ihu e te metua tāne i te mahana i fānauhia ai. I terā u’i ‘e tae atu i terā u’i ma te mutu’ore, e mea nā reira i te ha’afaufa’ara’ahia te aho nūnui o te tupuna mātāmua.

Nā te orara’a i fa’aara ia Terita tei iāna atu ra te hōpoi’a i teienei nō te ha’api’ira’a i te mau u’i nō a muri. E te’ote’o rahi ho’i tōna i tōna mau tupuna, i tā rātou mau ‘ōhipa tu’iro’o, te mau ‘ōhipa iho ā rā i ravehia e Raea, e manu ‘aito. ‘Ua au ho’i nāna i te mau peu o te fenua.’Ua ha’api’i huna ho’i i tōna ‘āpīra’a nāhea e fa’atere i te ‘ūtē ‘e te pāta’uta’u, ‘e nāhea e ‘ori i te ‘upa’upa. ‘Aita ‘oia i au i te fa’ahuru’ēra’ahia teie mau pehe ‘e teie mau ‘ori tumu ‘aore hīro’a fa’ahou tō roto. ‘Ua nāva’i roa ato’a nāna i teie mau mea nō rāpae mai i fa’ahepohia ‘ia rave, te ‘ahu, te fare, te hīmene, te reo…o tei riro roa ‘ei parau tumu.

Nō reira i fa’ari’i ai e ‘ai i te ‘aepau o tōna metua tupuna, ‘ua hina’aro ‘oia e pūpū i teie faufa’a i tāna tama, nāna ia e pupu atu i tō muri atu tama a tau a hiti noa atu, ‘ia vai mutu’ore noa te parau nō te aho nūnui.


En français

Au crépuscule de sa vie, Moeho Vahine savait qu’elle risquait de rejoindre Pūoro’o-i-te-ao en emportant avec elle tout son savoir, transmis de génération en génération depuis la nuit des temps. Elle avait reçu ce savoir de son père. Celui-ci le tenait de son père, selon une suite généalogique à rebours qui commence au premier ancêtre situé sur la lignée. Si elle ne le transmettait pas à son tour, ce savoir serait perdu pour les générations futures.

En effet, les changements intervenus depuis sa tendre enfance l’inquiètent profondément. Elle a vu des gens débarquer de toutes parts pour imposer leur religion et leur coutume. La société de ses parents est en train de mourir. Elle a pensé à sa petite fille Terita pour sauvegarder l’héritage des ancêtres. Car parmi les générations issues d’elle, elle est la seule à prendre conscience de la gravité de la situation.

Le savoir de Moeho Vahine lui a été légué par le souffle au terme du rite du ‘aepau, la transmission de l’ultime souffle au moment de la mort de son père. Elle avait de ce fait préparé Terita pour prendre la suite. Elle devait poser ses lèvres sur les siennes pour capter son , la dernière expiration. Le savoir transmis grâce au ‘aepau vient ainsi enrichir le aho ora, l’essence de la vie insufflée dans les narines par le père à la naissance. Le aho nūnui, le grand souffle légué par l’ancêtre, transmis sans interruption, est ainsi enrichi à chaque génération.

Les expériences de la vie ont fait prendre conscience à Terita qu’il lui revenait de prendre la suite. Elle était tellement fière de ses ancêtres, de leurs exploits, en particuliers de ceux de Raea, le héros guerrier. Elle admirait tant sa culture, qu’elle s’était adonnée en secret pendant sa jeunesse au ‘ūtē, au pāta’uta’u et au ‘upa’upa, dans les coins reculés du pays. Elle détestait en revanche leurs versions « occidentalisées » dépourvues d’authenticité. Elle en avait assez de ces choses imposées, habits, maisons, chants, langue… devenues aujourd’hui la tradition.

Elle a donc accepté d’absorber le ‘aepau de sa grand-mère, dans le but de le transmettre à son enfant et que celui le transmette à son tour au sien, pour continuer le cycle sans fin de la transmission du souffle éternel de la vie.


En anglais

In the twilight of her life, Moeho Vahine knew that she risked joining Puoro’o-i-te-ao, and taking with her forever, all the ancestral knowledge passed down through the generations since the dawn of time.

She had received this knowledge from her father, who in turn received it from his father, and so on in reverse genealogical sequence, starting with their first ancestor.

If she did not transmit this knowledge in her turn, it would be lost to future generations.

Indeed, Moeho Vahine was deeply concerned by the changes she had seen since her childhood. She saw newcomers, imposing their religions and customs: her parent’s lifestyle was dying out.

To preserve her ancestors’ legacy she thinks of her granddaughter Terita, because of all of her descendants, Terita is the only one to be conscious of the seriousness of the situation.

Moeho Vahine”s knowledge was passed on to her through a breath, at the end of the rite of ‘ aepau which is the transmission of the last breath, upon her father’s deathbed. She therefore prepared Terita for this rite: when Terita would need to place her lips upon her own in order to capture her ‘ha‘: her last breath.

In this way knowledge passed through the ‘aepau enriches the aho ora:  the essence of life, which is breathed into a newborns nostrils by the father.

Thus the aho nunui:  the great breath of life, bequeathed by our ancestors and transmitted without interruption, is enriched by each generation.

Her experience of life made Terita aware that this was her responsibility. She was so proud of her ancestors and their exploits, in particular those of Raea, a warrior hero: she admired him so much that in her youth in remote parts of the country, she had secretly learnt and practised the arts of au ute, pata ‘uta’ u and  upa’upa,. However, she hated their ‘westernized’ versions, devoid of authenticity. She’d had enough of today’s “necessities”: clothes, houses, songs and language… now become traditional.  So she agreed to receive her grandmother’s ‘ aepau, in order to pass it on to her children who would pass it on in their turn, thus continuing the unending cycle of the transmission of the eternal breath of life.


  

Informations pratiques :

TFTN / O TAHITI E – Un spectacle en Coréalisation

Vendredi 07 et Samedi 08 août 2020, à 19h00

Avec entracte (vente de produits de O Tahiti E dans le hall)

1ère partie : Spectacle de numéros variés des succès de la troupe

2ème partie : Te Aho Nūnui

Tarifs :

Zone 1 : 2 500 Fcfp

Zone 2 : 2 000 Fcfp

PMR et enfant de moins de 12 ans : 1 500 Fcfp

PMR + accompagnateur : 3 500 Fcfp

Visionnage en LIVE: 1200Fr

Vente des billets : sur place et en ligne sur www.maisondelaculture.pf

Achat pour un visionnage en LIVE: Cliquez ici

Renseignements :

40 544 544 – Page Facebook Maison de la Culture de Tahiti

Venez avec votre masque.

A PARTIR DE 2000xpf

Détails

Début :
8 août, 5h00
Fin :
9 août, 5h00
Prix :
2000xpf
Catégories d’Évènement:
,

Organisateur

Maison de la Culture
Téléphone :
+689 40 544 544
E-mail :
communication@maisondelaculture.pf
Site Web :
https://www.maisondelaculture.pf

Lieu

Grand Théâtre
646 Boulevard Pomare IV
Papeete, 98713 Polynésie Française
+ Google Map